«

»

Avr 01

Une époque formidable

 

Une « mention spéciale » pour la fermeture de l’imprimerie ARJOWIGGINS dont le Wiki nous apprend que c’est « la septième entreprise européenne d’industrie papetière issue de la fusion internationale de deux groupes papetiers, le français Arjomari Prioux et l’anglais Wiggins Teape Appleton, en 1990, et la première mondiale sur le segment du papier haut de gamme (chiffres 2008) ».

Le 7 janvier 2019, le groupe financier SEQUANA annonce qu’il va demander au tribunal de commerce de Nanterre, une mise en redressement judiciaire de ses filiales Arjowiggins. Ce sont 906 emplois qui sont menacés. Une semaine après, les salariés du site de Jouy sur Morin en Seine et Marne (220 salariés), apprennent (même pas par leur direction, mais par la gendarmerie) que le tribunal a prononcé la liquidation et leur licenciement.

C’est malheureusement un « feuilleton » qui se produit trop souvent depuis quelques années en France, SAUF QUE… dans ce cas précis, quelques « détails » sont importants à connaitre et à retenir :

SEQUANA Capital est une holding financière créée par le groupe financier WORMS (comme la banque du même nom).

BPI France participation, filiale de BPI France, a recapitalisé SEQUANA. Pour rappel, BPI France est une banque publique. Autrement dit, financée par nos impôts. Elle est spécialisée dans le financement et le développement des entreprises.

Le Wiki nous précise même qu’Emmanuel Macron, alors ministres de l’Économie, a souhaité voir BPI France s’impliquer dans le « capital-retournement » pour sauver certaines entreprises stratégiques. … C’est exactement le moment de se rappeler qu’une certaine « Marie Ségolène ROYAL » a été vice-présidente de la BPI. Que ce monde politico-financier est petit !!!

Le site de Jouy sur Morin fabrique depuis 400 ans les billets de banque. Les premiers assignats (monnaie papier qui exista pendant la Révolution française de 1790 à 1796) ont été fabriqués ici. Depuis, ils fournissent 120 pays en papier pour billets de banque, mais aussi pour les papiers administratifs non falsifiables comme les cartes grises. C’est la seule entreprise de France à produire du papier pour les cartes grises que nous « perdons ».

Pour ce qui est des autres salariés du groupe, le tribunal de commerce de Nanterre rendra sa décision le 26 mars prochain. C’est l’avenir de plus de 900 salariés qui est en jeu.

Me croirez-vous si je vous dis que l’avocat des salariés d’Arjowiggins est un certain… Thomas HOLLANDE … Oui, oui, le fils de François Hollande et de Ségolène Royal. Ce n’est pas tout !!! Le « fiston Thomas » a déclaré à la presse… qu’il va se retourner contre la BPI « que nous tenons pour responsable de ce désastre industriel ».

Ne trouvez-vous pas que nous vivons vraiment une époque formidable ?

Extraits du billet d’ Hubert sur le blog insolentiae.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *