«

»

Juin 19

L’addition

 

Le bilan de ce confinement aveugle est apocalyptique.

Les Français et l’économie ont été tétanisés par la peur distillée chaque soir par les officiels en berne déclamant leur odieuse litanie des morts.

Rien n’a été dit sur la maîtrise progressive de l’épidémie, ni sur les moyens supposés accrus (respirateurs) pour la combattre, tout cela dans un discours « scientifique » totalement confus et souvent contradictoire.

Jamais non plus, il n’a été dit que la quasi-totalité de la population en âge d’apprendre, ou de travailler, ne risquait pratiquement rien.

L’intérêt sanitaire de ce confinement aveugle est nul si l’on regarde nos chiffres de mortalité parmi les plus mauvais au monde, tandis que l’OCDE vient de nous accorder la palme d’or de la récession économique dans une prévision qui, à mon avis, sera largement dépassée dans la réalité, en raison en particulier de l’excessive lenteur apeurée choisie pour dé confiner.

L’État va avoir des comptes à rendre sur sa politique sanitaire, mais aussi et surtout sur la ruine qu’il a créée

Tout ça pour ça, sinistre bilan.

Il n’a toujours pas compris que le dommage infligé à beaucoup d’entreprises, et tout spécialement à celles dont il a de jure ou de facto arrêté les activités (tourisme au sens large, commerces non  « essentiels », etc.) supposait un tout autre traitement.

Cela nous amène directement aux conséquences de ce confinement fou sur la société française.

Elle me paraît désormais au bord de la guerre civile et prête à exploser en trois au moins:

La France des « traitements » qui n’a guère travaillé pendant la crise et a trop souvent vécu cette période comme des vacances, à l’exception bien sûr de personnels soignants ;

 La France des « salaires » où le meilleur a côtoyé le pire,

La France du « gagne-pain », totalement oubliée et qui a vécu cette période en assistant souvent, confinée et dans l’effroi, à la destruction du fruit de sa vie de travail.

L’État va avoir des comptes à rendre sur sa politique sanitaire, mais aussi et surtout sur la ruine qu’il a créée, voilà une addition historique à régler!

Nous dirons tous bientôt « tout ça pour ça »: un terrorisme sanitaire absurde et inique débouchant sur des chômeurs par millions et des entreprises (et leurs actionnaires) qui ruinés vont bientôt présenter la note qu’il faudra payer par création monétaire, sauf à ce que le pays s’embrase, nous entraînant alors vers le territoire inconnu des extrêmes.

Extraits d’un article de Philippe Villin

 

(1 commentaire)

  1. Pierre DEFEVER

    Bonsoir,
    Je serais aussi pessimiste que vous, si la France avait été le seul pays à se confiner.
    C’est vrai qu’il y a effectivement trois catégories de personnes qui participent au fonctionnement de l’économie.
    Vous avez oublié la catégorie des « fournisseurs de capitaux » pour ne pas dire les capitalistes qui eux, attendent de voir venir, car ils en ont les moyens.
    Pourquoi ne contribueraient-ils pas au redressement du pays?
    D’où vient leur argent?
    Posez-vous cette question toute simple et peut-être que vous verrez qu’il s’agit d’un simple retour à ceux qui y ont le plus contribué….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *