«

Fév 17

Homme nouveau

J’explique à longueur de colonnes que les peuples sont agressés, délibérément, que c’est une stratégie des élites.

Une stratégie qui touche et concerne tous les aspects de votre/notre vie. Une stratégie de régression qui se fait passer pour progressiste, une stratégie de contrôle qui se fait passer pour libertarienne .

L’outil de cette stratégie c’est la COMMUNICATION, conçue comme disjonction radicale des signes qui sont censés représenter la réalité

Ce modèle réside dans une découverte : l’homme habite le monde des signes, il est structuré par les signes, le plus profond de nous, l’inconscient est structuré comme un langage, notre psyché est un agencement de signes.

L’être humain est programmé par les signes et s’il est programmé par les signes alors il est programmable.

La question n’est plus seulement de modifier les comportements humains ou d’obtenir les consentements et les adhésions, non, elle est de produire une nouvel être humain plus conforme à la reproduction du système de domination qui s’est mis en place depuis plusieurs décennies.

Alors pourquoi la haine du Russe?

Parce que le Russe fait fonction de réfèrent ancien, de survivance de l’homme de nature, de l’homme des besoins, de l’homme d’avant; de l’homme encore homme.

Le Russe est l’anti modèle comme l’a été le Soviétique dans les années 1920, soviétique que la coalition internationale des bien-pensant capitalistes a essayé d’exterminer car il mettait en danger la reproduction systémique d’alors.

Grace à la découverte de la malléabilité des signes la porte a été ouverte à une colossale expérience sur les humains: on a fait émerger le mythe de l’Homme Nouveau, détaché de ses déterminations, de ses attaches naturelles et culturelles.

On a fait émerger la mêmitude comme projet de société! La mêmitude se caractérisant par le fait que l’humain dévient non plus soumis à ses déterminations personnelles, mais disponible pour des déterminations extérieures.

Car c’est cela le Grand Reset dans son essence!

La Russie joue le rôle de l’ancienne Union Soviétique ; le modèle concurrent, le souvenir et l’horizon de notre espoir.

Ces élites nous mènent une guerre terrible que nous avons perdue depuis 2008, ils nous font payer le maintien de leur ordre social en nous imputant le cout de leurs erreurs, de leurs dettes et de leurs spéculations. Ils nous font payer le pseudo canular de la transition climatique, ils nous font payer leurs expériences Mengéliennes sanitaires, ils nous font payer leur guerre contre nous !

Pour cela il faut des guerres « soft », des guerres qui ne disent pas leur nom, des guerres en forme de boiling frog, c’est à dire de guerres par petites avancées, douces, qui n’éveillent pas les réactions de défense

C’est exactement ce qui s ‘est passé depuis plus d’une décennie avec la Russie, notre isomorphe, notre semblable.

L’OTAN et ses partenaires grignotent, ils ont avancé pion par pion, pas à pas vers un encerclement de la Russie à un point tel que les défenses russes pourtant supérieurs aux armes américaines devenaient inopérantes; à cause des phénomènes de distance et de temps.

 La Russie a eu un sursaut et a décidé de donner un coup d ‘arrêt a la boiling frog , elle a sauté hors de la casserole. Elle a refusé cette cuisson douce mais mortifère.

Les Britanniques qui jouent un rôle en pointe dans tous les domaines que j’ai analysés ci-dessus (Tavistock) , les Britanniques sont impatients; ils veulent franchir les étapes et ce faisant , ils révèlent le vrai visage belliqueux de l’OTAN.

Plus personne ne croit qu’il s’agit d’un conflit pour l’Ukraine tout le monde a compris que la guerre est une première partie de la guerre totale, de la guerre pour la vraie survie.

 La vraie survie non pas celle de la vie physique, non j’entends par là, la vraie vie, celle de la personne, de son statut d’homme libre, authentiquement autonome, fier et digne.

Je refuse d’être un homme nouveau.

D’après un article de Bruno Bertez   brunubertez.com

1 ping

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.