«

»

Oct 01

Systèmes complexes

 

La mécanique et la théorie du Chaos ont introduit dans la science les notions d’incertitude, d’indétermination et d’ imprédictibilité. Plus encore, le mathématicien Kurt Gödel a démontré en 1931 un théorème – connu aujourd’hui sous son nom – qui fait de l’incomplétude une affaire de logique.

Ce célèbre théorème contient le résultat suivant, , on ne peut pas démontrer qu’un système est cohérent et non contradictoire sur la seule base des axiomes qu’il contient ; pour ce faire il faut sortir du système et imposer un ou des axiomes supplémentaires qui lui sont extérieurs. Ce qui veut dire que le système est incomplet en soi.

Le Théorème de Gödel implique qu’il existe toujours une limite à notre connaissance d’un système donné, car nous faisons nous mêmes partie de ce système .Pour aller au delà de cette limite , il nous faudrait en sortir .

Nous devons accepter qu’il existe fondamentalement une part d’incertitude et de chaos dans la nature.

Le Chaos et l’indétermination permettent à la nature de s’abandonner à un jeu plus créatif, de produire du nouveau non contenu implicitement dans ses états précédents,   d’échapper à un déterminisme rigide et stérile (extrait du livre : Le Cosmos et le Lotus Trinh Xuan Than )

Appliqué à la crise que nous vivons ce théorème d’incomplétude montre qu’il n’ y a de solutions, qu’en sortant du système et en cherchant d’autres axiomes ou concepts qui extériorisent la logique existante.

Autrement dit une révolution conceptuelle est la seule façon de traiter et de résoudre la crise que nous vivons.

Pour le moment les solutions proposées par les politiques restent dans le concept du système et seront logiquement inopérantes sur le long terme.

Commentaire sur le blog de Jorion.

 

 

1 ping

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.