«

»

Fév 01

Millenials

Glissement de terrain provoqué par une bande « d’affreux jojos Millénials » décidés à en finir avec l’enrichissement éhontée des psychopathes propriétaires de Hedge Fund officiant à Wall Street.

Hedge Funds qui avec la crise bancaire de 2008 ont non seulement causé la ruine des parents des dits fameux Millénials, mais en plus auront été renfloués sans aucune contrepartie par l’Etat Fédéral et sa Banque Centrale.

Néanmoins il semblerait qu’avec un futur devenu présent, ces derniers en aient eu assez de payer pour des fautes commises dans le passé par des    « Banksters », même pas condamnés pour leur flagrant délit de vol en 2008.

Alors les Millénials, misérables tels des Jean Valjean, ont décidés de se venger, et de taper le système là où cela vraiment fait mal, c’est-à-dire au portefeuille et la technologie est devenue une arme pour  eux qui en maitrisent parfaitement les rouages.

Ces activistes d’un genre nouveau se sont donc attaqués vent debout au marché juteux de la vente à découvert, une pratique qui consiste avec de l’argent qui ne vous appartient pas, à piquer sur les marchés financiers de l’argent « qui ne vous appartient pas encore mais c’est tout comme »,  et pour le plus grand malheur des entreprises concernées par de telles pratiques.

Entreprises déjà en mauvaise posture, et qui se voient littéralement dépecées par des Hedge Fund dits fonds vautour, qui parient sur leur mort imminente.

En période de crise, on achève bien les chevaux ! Un peu à l’image osée de ces mouroirs que sont les maisons de retraites, où sous prétexte d’une         « pandémie », l’on injecte aux résidents un « vaccin » destiné à tester leur capacité ou pas, à se rapprocher de la fameuse lumière blanche

Rien donc à priori dans ces pratiques « darwinesques », vous l’aurez compris, que du très « éthique » destiné à aider les entreprises déjà malades et en difficulté financière, à passer l’arme à gauche.

C’est pour leur bien, mais ne faisons pas de mauvais esprit, et les Hedge Funds qui ont parfaitement retenue la leçon, justifie leur avidité, à moindre risque (et c’est là que le bât blesse) au nom de la       « liquidité » qu’ils apportent au marché.

Mais il se fait que de temps à autre, il y a un petit grain de sable qui vient se mettre dans les rouages de la machine à calculer du casino boursier aux dés pipés , et comme l’humain ne se réduit pas au seul tiroir-caisse, l’erreur est vite arrivée, et elle fut commise pour les fonds vautours, avec Gamestop une chaine de magasin vidéo en quasi-faillite, ventes en ligne oblige.

Il est une valeur mal mesurée dans le temple de la Bourse, c’est la valeur sentimentale, de celle qui vous ramène à l’enfance.

Et il se trouve que le fameux Gamestop fait partie de l’univers auxquels sont très attachés nos Millénials  , tous fans de jeux vidéo  et très adeptes aussi des forums décentralisés ou la parole est beaucoup plus libre que sur les réseaux sociaux traditionnels.

 Ils n ‘en fallut pas plus, pour qu’avec l’aide de quelques traders plus aguerris et plus avisés, se déclenche une action commune des Millenials transformés pour la bonne cause en investisseurs de fortune, pour sauver GameStop.

Une action qui devant le succès rencontré voit l’enrichissement de quelques-uns, et la mise à bas d’un gros Hedge Fund, pour se transformer aujourd’hui en une guerre ouverte financière contre l’oligarchie mondialiste et ses vautours de Wall Street.

Histoire de rappeler que même avec des élections volées parce que truquées, un Président pédo-sénile et corrompu, et une oligarchie à la fausse morale et vendue à l’étranger, la « résistance » reste aux Etats-Unis une valeur sure.

Les investisseurs devraient songer à mettre de l’ordre dans leurs parachutes.

Extraits d’un article sur le blogalupus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *