«

»

Jan 26

Mamy

Il est évident que les médecins et le monde scientifique, en particulier, ont leur heure de gloire.

 Mais comme vous dites, si justement, ce ne sont pas des économistes ni de fins stratèges !

Il fallait envisager cette crise majeure, dès le départ, comme « une guerre » avec toute sa logistique, ses différents plans de bataille et surtout faire preuve d’anticipation.

 Rien n’a été fait, pensé. On a mis du sparadrap sur des plaies. Aujourd’hui il ne reste que de l’Urgo dans l’air et un monceau de gaspillage de toute sorte ( économique)

Comme dans toute guerre nous savions qu’il y aurait des morts.

Pour une fois, ce ne serait pas nos jeunes au front mais nos aînés, « vaillants » soldats qui sacrifieraient leur retraite pour sauver leurs enfants.

Je suis grand-mère et je l’accepte.

Au moment du tri, laissez-moi sur le trottoir.

Je laisse volontiers ma place mais par pitié ne m’enfermez pas. Je veux pouvoir admirer, un lever de soleil et un dernier crépuscule.

Je viens de lire « bouche cousue et masquée, nous résisterions mieux au virus selon un EXPERT »

NON !!! Encore plein de choses à dire, à transmettre.

Je ne peux déjà plus embrasser mes petits-enfants si je ne dois plus leur parler que reste t-il ?

Ce que l’on veut que l’on soit, de gentils moutons, résilients à souhait comme tous les médias caca s’accordent à le dire.

Mamy ou pas, je reste debout, fière et responsable.

Pas question d’être asservi et d’obéir aux ordres de débiles profonds.

De tout temps, il y a eu des crises majeures et nous les avons surmontées.

ADAPTABILITÉ et COMBATIVITÉ

Commentaire sur insolantiae.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *