«

»

Jan 16

Vae victis

 

En réalité, dans nos lois, nul ne doit demander pardon d’être et de vivre.

“Les hommes naissent et demeurent libres”.

Dans la nouvelle religion covidienne, il faut demander pardon de respirer, de marier ses enfants, d’enterrer ses morts, d’aller au travail ou de rentrer du travail tôt le matin ou tard le soir, parce que cela tue nos anciens.

En vérité, c’est le Temps inflexible qui tue l’homme, et aucun homme libre ne devrait demander pardon de la mort des vieux à des prêtres du nouveau culte, pas plus qu’on ne peut demander pardon d’être ou de vivre.

Toutes ces culpabilités poisseuses, au fond des immondices de la dégénérescence puritaine de la pseudo-moralité moderne, sont les chaînes qui veulent fermer l’époque de la liberté humaine.

Ce sont des choses extrêmement dangereuses à regarder avec sérieux et horreur.

Ces gens veulent nous étouffer, nous écraser et nous humilier.

Ces gens sont des ennemis irrémédiables de notre liberté.

 Il en va de notre survie de les identifier comme des ennemis qui ne doivent recevoir aucune concession.

Plus un pouce de terrain symbolique ou moral ne seront sans conséquences.

La guerre métaphysique est commencée depuis longtemps.

Extraits d’un article de Vincent Chapin         Le blogalupus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *