«

»

Avr 14

Le Partage

 

A petits pas, l’humanité s’approche du moment de la décision.

 Malmenés par les événements, les gouvernements sont contraints à chercher des réponses inédites aux problèmes inquiétants qui aujourd’hui résistent à toutes les tentatives de résolution. De plus en plus, ils entendent des voix nouvelles avancer des idées neuves et variées et préconiser des approches totalement inconnues jusqu’alors.

La nécessité de partager

Les nations s’aperçoivent que les méthodes d’autrefois restent sans effet, que les anciens mécanismes ne marchent plus, que des crises successives bloquent toute avancée, tandis que la condition des pauvres ne cesse d’empirer, et leur mécontentement de prendre de l’ampleur.

Lentement mais sûrement, la nécessité de partager commence à se frayer un chemin dans les esprits. Bientôt, cette idée s’imprimera fortement dans la conscience de la race humaine, et au fil du temps elle s’imposera comme « chaînon manquant » dans la pensée des hommes.

Bien sûr, dans un premier temps, tous les hommes ne percevront pas la nécessité d’apporter une réponse si radicale à leurs difficultés. Le vieil instinct de compétition a la vie dure.

 Avec le temps toutefois, le simple bon sens du partage, les avantages de la coopération, et le nouveau sentiment de bien-être qui découlera des actions justes emporteront l’adhésion de tous ou presque.

Des vérités fondamentales

A la lueur de cette révélation, l’homme prendra peu à peu conscience de certaines vérités fondamentales de son existence et de son Etre.

Il saura, de manière palpable, qu’il fait partie d’une grande fraternité où l’on vit, souffre et meurt ensemble, comme un seul être ; que les divisions et les différences, auxquelles tant de gens donnent tant d’importance, et qui ont causé tant de souffrances, ne sont que des faux-semblants

Le monde commence à s’éveiller à la vérité de l’existence. Telle est la vérité qui n’attend que d’être découverte : L’homme est à la fin de son apprentissage de la vie.

Extraits d’un commentaire sur le blog de Paul Jorion     www.pauljorion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *