«

»

Déc 18

La retraite

Les retraites complémentaires sont-elles condamnées à diminuer ?

– Les partenaires sociaux n’ont plus de réserves dans lesquelles puiser. Pour tenir compte du vieillissement de la population, ils ont deux leviers : augmenter les cotisations ou revoir le niveau des pensions.

La crise économique affaiblit les perspectives de croissance des cotisations. À court terme, ils doivent donc jouer sur la valeur du point de retraite, en le revalorisant peu ou pas. À moyen terme, il faut jouer sur le prix d’achat des points de retraite. Avec une même cotisation, on achèterait moins de points. En gros, il coûterait plus cher d’acheter de la retraite… et celle-ci vaudrait moins.

Le régime général va-t-il lui aussi être impacté ?

– Les comptes ne sont pas brillants. Avec les perspectives économiques, les possibilités de jouer sur les cotisations sont limitées. Il est possible que les pensions de retraite baissent dans les années à venir. Le pouvoir d’achat des retraités va être impacté.

Comment faire pour retrouver un équilibre ?

– Le débat doit changer de terrain. Aujourd’hui, la solidarité est intergénérationnelle : les actifs paient pour les retraités. Est-il raisonnable de financer les retraites par des déficits, en faisant peser ce poids sur les générations à venir ?

Ne faut-il pas repenser une solidarité au sein de la génération des retraités ? Certains disposent d’un important patrimoine. Pour préserver les petites retraites, ne serait-il pas judicieux de diminuer les grosses retraites ?

 Les dernières nouvelles d’Alsace

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *