«

»

Déc 17

Les graines de la colère

Notre Ministre Michel Sapin a annoncé que le smic n’aurait pas de coup de pouce particulier et que l’augmentation se ferait en fonction des critères établis, ce qui nous donne une hausse de 0.3%, soit 3 centimes par heure travaillée, cette faible hausse s’explique par le fait que le coup de pouce de 2% accordé en juillet dont un coup de pouce de 0,6% constituait en fait une «avance» sur la revalorisation annuelle automatique.

 1.05€ pour une semaine de 35 heures, juste de quoi acheter une baguette chez le boulanger du coin sous réserve que lui n’augmente pas ses prix de vente de 3 ou 5%.

 Les transports augmenteront de 2% en Île de France, le gaz de 2.4%, l’électricité, l’essence, les assurances, les mutuelles, tabac, alcools, redevance télé, impôts, Transferts de taxes des entreprises aux particuliers…

En baisse, Les remboursements santé, taux livret A, retraites, participation aux emplois a domicile…

 Au contraire de la Grèce, du Portugal ou de l’Espagne, notre gouvernement la joue soft, pas de plan d’austérité à faire descendre les foules dans les rues et des problèmes mis à l’ordre du jour qui ne sont pas des priorités, comme à chaque passage d’une nouvelle loi, cela se fait par étape pour qu’en finalité ils arrivent à leurs fins.

Moins de pouvoir d’achat, moins de ventes de la part des entreprises, plus de chômage, c’est le chat qui se mord la queue.

 D’un autre côté plus de pouvoir d’achat, plus de coûts pour les entreprises, et des prix qui augmentent, et revoilà le chat et sa queue.

 L’état qui ponctionne toujours plus et qui reverse de moins en moins, des politiques plus intéressés par leurs revenus que de celui de leurs compatriotes, des lois votées par intérêt, des affaires de corruption à la pelle. Dans cette fuite en avant, si les hommes politiques ne font pas partie de la solution, c’est qu’ils font partie du problème.

 Jusqu’à ce que la troïka s’en mêle, mais là c’est une autre histoire.

La chronique de l’info.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *