«

»

Fév 16

La grenouille

 

Le scénario fondamental reste peu clair; embellie ou véritable reprise, personne ne peut trancher, il faudra que cela se décante. Cette incertitude fait douter aussi bien du scénario d’accélération de l’inflation que de celui d’une resucée déflationniste.

Le crédit, les ventes au détail, les heures travaillées militent en faveur d’un ralentissement plutôt que d’une accélération, mais les enquêtes d’opinion vont dans le sens de l’optimisme.

C’est la fable de la boiling frog : si vous montez la température assez doucement, la grenouille reste confortable, elle ne saute pas hors de la casserole et se trouve grillée sans réaction.

Les autorités mondiales ont appris la fable de la boiling frog et elles l’utilisent dans tous les domaines. Les ingénieurs sociaux sont maîtres du jeu, ils empêchent les chocs, les réactions intempestives, ils endorment et surtout empêchent la constitution de solidarités, ils empêchent les cristallisations.

Mon opinion est que l’accident de la semaine dernière fait partie d’un processus, d’un processus d’atterrissage mais que l’art de la gestion consiste à le faire oublier: il faut oblitérer le bon sens oblitérer les effets de prise de conscience et surtout de mémoire.

D’ici quelque temps on pourra reprendre la descente, dès que les idiots utiles auront oublié l’épisode précédent. La maîtrise de la Com, la gestion des perceptions sont le grand atout des autorités, elles excellent, c’est cela la gestion « soft », le « soft » pouvoir.

J’oubliais parmi les atouts des autorités, la nullité des médias et leur complicité connivente.

Pendant ce temps les rebelles vocifèrent, protestent, se défoulent stérilement devant leurs écrans, leurs Facebook et autres Twitters.

Le meilleur allié des pouvoirs, ce sont les rebelles/cassandre, ils jouent leur rôle de canalisateurs, de leaders qui conduisent … dans les impasses. Tout cela est rationnel y compris le suicide en masse des moutons.

On va pouvoir ruiner les gens de façon ordonnée! Le processus est maintenant vraiment bien lancé.

Extraits d’un article de Bruno Bertez brunobertez.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *