«

»

Oct 10

In cauda …

Un tout petit paragraphe à la toute fin d’un document de 49 pages, dans un rapport du FMI. Le genre de document que l’on commence justement à lire par la fin. Un paragraphe en forme de proposition: et si l’on créait un prélèvement une fois pour toute sur le capital?

Il y a évidemment un point d’interrogation, mais aussi un raisonnement charpenté. L’endettement des Etats avancés est tel qu’on n’a pas le choix. Une taxe sur l’épargne privée a l’avantage de ne pas perturber le système. Certains diront même qu’elle est juste.

Taxe prélevée une seule fois

Mais pour cela il faut deux conditions. Que personne ne puisse y échapper et être absolument certain qu’elle ne sera prélevée qu’une seule fois.

Le rapport évoque les travaux de plusieurs économistes basés sur des exemples historiques où l’hypothèse a été envisagée pour désendetter des Etats.

Puis, il conclut si l’on veut revenir à des niveaux d’endettement d’avant la crise et compte tenu des calculs concernant 15 pays de la zone euro, qu’il conviendrait de mettre en place une imposition de 10% sur tous les ménages disposant d’une épargne positive.

BFM

Commentaire :

Réduire la dette il faudrait que ça soit 10% tous les ans pendant 10 ans… (C’est à dire tout prendre)

Parce que pour la France 10% sur l’épargne courante ferait gagner 200 milliard, c’est à dire ramènerai la dette de France de 90% à 80% soit effacer 3 ans d’endettement

Sans réduction des dépenses ça ne sert à rien (la lâcheté des politiques sera toujours plus forte).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.