«

»

Mar 22

Energie

Le carburant de l’économie c’est l’énergie, pas la dette.

Il y a eu forte corrélation entre une dette croissante, une consommation d’énergie croissante et une économie en croissance, la baisse des taux d’intérêt ayant été une partie importante de ce qui a permis la croissance rapide de cette dette après 1981.

La plupart des sources mondiales de Pétrole bon marché ont maintenant été épuisées.

Le problème est que le marché mondial ne peut pas faire monter les prix suffisamment pour que les producteurs puissent couvrir leurs couts et que les autres sources d’énergie sont bien plus couteuses que l’on veut bien le dire avec des inconvénients qui leur sont propres.

Le monde peut bien augmenter la dette, mais il est difficile de voir comment cette bulle de dette qui est créée peut vraiment tirer l’économie mondiale en avant assez rapidement pour empêcher cette bulle de s’effondrer au cours des années à venir.

Alors qu’est ce qui nous attend ?

Je m’attends à ce que les prix du pétrole augmentent un peu, mais pas suffisamment pour augmenter les prix au niveau requis par les producteurs.

 Les taux d’intérêt continueront d’augmenter à mesure que les gouvernements du monde entier tenteront de se relancer davantage.

Avec ces taux d’intérêt plus élevés et les prix du pétrole plus élevés, les entreprises s’en tireront de moins en moins bien.

Cela ralentira suffisamment l’économie pour que les défauts de paiement deviennent un problème majeur.

 D’ici quelques mois à un an, la bulle de la dette mondiale commencera à s’effondrer, faisant baisser les prix du pétrole de plus de 50%.

Les cours boursiers et les prix des immeubles de toutes sortes baisseront en dollars corrigés de l’inflation. De nombreuses obligations s’avéreront sans valeur. Il y aura des problèmes avec les étagères vides dans les magasins et les stations-service sans produits à vendre.

Les gens commenceront à voir que si la dette est une promesse pour l’équivalent de futurs biens et services, il n’est pas nécessairement vrai que ceux qui font les promesses seront en mesure de tenir ces promesses.

On peut généralement s’attendre à ce que la richesse en papier perde de sa valeur.

Je peux imaginer une situation, dans quelques années à peine , où des pays du monde entier établiront de nouvelles devises qui ne sont pas aussi facilement interchangeables avec d’autres devises que les devises d’aujourd’hui.

Le commerce international diminuera considérablement. Le niveau de vie de la plupart des gens chutera précipitamment.

Je doute que les nouvelles monnaies soient des monnaies électroniques.

Le maintien de l’électricité est une tâche difficile dans les économies qui doivent de plus en plus dépendre uniquement des ressources locales. L’électricité peut être coupée pendant des mois à la fois après une panne d’équipement ou une tempête.

 Avoir une monnaie qui ne dépend que de l’électricité serait une mauvaise idée.

D’après un article rédigé par Gail Tverberg via les blogs Our Finite World et le blog à Lupus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *