«

»

Fév 02

Désintégration

images (2)

 

Nous sommes tous, vous et moi, profondément choqués de ce que nous apprenons concernant les emplois familiaux.

Mais pour être honnête, il faudrait les resituer dans leur contexte et faire l’étalage complet de toutes les faveurs, passe-droits, copinages, privilèges, héritages, « fils et filles de », avantages, petits arrangements, dont la « France d’en haut », politique et médiatique, se délecte.

Je ne sais comment cela va finir.

Nous sommes en plein cœur de la désintégration d’un système qui explose en plein vol. Nous vivons en temps réel le crash d’un régime politique. Nous sommes en 1870, en 1939, en 1958 mais avec une différence : rien n’émerge de la bêtise, de l’aveuglement, de la haine et de la cupidité qui se sont emparés de ce pays.

On se fout du monde et ça marche ! Voilà le signe patent de l’effondrement intellectuel de notre pays. Quel mérite, Quelle pensée, quelles idées? Quel projet un tant soit peu novateur et moteur?

Nous sommes en pleine désintégration, révolution, en plein chaos.

Un principe en ressort: la France est en train de tuer l’institution présidentielle, l’idée même d’un chef suprême, tout puissant et irresponsable pendant 5 ans, s’incarnant dans un visage.

L’arrivée à l’Elysée d’un Macron signifierait l’élection du néant. Celle de le Pen l’ouverture d’un séisme politique gigantesque.

Le chaos français fait partie d’une crise du pouvoir qui frappe tout le monde occidental.

Mon véritable espoir: les législatives, l’arrivée au pouvoir d’une majorité de recomposition, avec tous ceux qui veulent sauver ce pays, d’un Premier ministre et d’un gouvernement de crise.

Mais je ne suis même pas sûr que la nation française ait encore assez d’esprit, d’énergie et de volonté pour s’orienter dans cette voie.

 

Extraits d’un article de Maxime TANDONNET maximetandonnet.wordpress

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.