«

»

Mar 21

Demi tour

La seule abstraction mathématique et statistique, malgré sa réelle efficacité en cas général, met en porte-à-faux l’esprit humain jusqu’à le pousser à préférer l’intelligence artificielle de crainte tout simplement, de la charge écrasante des responsabilités…

La même dérive est à l’œuvre à tous les niveaux de la société, écartant toute possibilité de reprise contrôle en circonstances estimées comme standard, et en entravant une reprise de contrôle instantanée en circonstances d’urgence.

Remettre l’humain en tête de toute chaîne de décision, permettra de replacer les pieds de l’homme sur terre, en s’opposant aux excès naturels de son orgueil.

Ce retour vital à plus d’humanité est désormais battu en brèche du fait des graves manquements passés de nos institutions éducatives, mettant à mal dans l’esprit de nos concitoyens d’ancestrales notions de justice, et réduisant à l’état de vulgaires obstacles contournables, toutes préoccupations éthiques.

La religion aveugle d’une science omnisciente est une arme fatale contre l’humanité, qui détruit l’individu, tout en laissant croire qu’elle sert l’humain, alors qu’elle est au service de ceux-là même que vous accusez de concentrer les richesses.

Partout, dans tous les domaines, un verbiage creux envahit nos esprits, répondant à tous nos doutes, réduisant à néant toute poésie, tout bon sens et tout libre-arbitre…

Nos jeunes d’aujourd’hui, contrairement à ce que veulent nous faire croire les élites, sont découragés, désertant de plus en plus les filières scientifiques qui peinent à recruter chez nous les futurs chercheurs de demain, et viennent grossir des filières artistiques débordées et déshéritées, où ils espèrent reprendre un peu d’air pur et libre pour oxygéner leurs cerveaux las de trop de compétition stérile… Les pauvres !

Peine perdue, les voilà désormais contraints de s’imprégner de la doctrine officielle: « Les cours de Science de l’Art »! Quelle plus belle preuve d’ignorance assumée en haut lieu !

Si j’étais chrétien je dirais : » Mon dieu, pardonnez-les, ils ne savent pas ce qu’ils font ».

Je ne le suis pas, et je sais qu’ils savent très bien ce qu’ils font.

Encore beaucoup de chemin à faire semble-t-il avant de se décider de faire demi-tour ?

Mais plus assez d’essence pour un retour par un autre chemin, il faudra marcher…

Mais pour de vrai.

Fraternellement, Eric.

Commentaire sur le blog de Paul Jorion                   pauljorion.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *