«

»

Déc 28

Commentaire : Les Multinationales

Le début de la fin des dinosaures.

Je me demande à quel point tout cela n’est pas voulu et dirigé de main de maître.

Nous n’allons pas vers de beaux jours et le pire reste à venir, oui en bon français je suis un pessimiste .

Je suis salarié d’une grosse société du CAC40 je me situe dans le grand râteau des n-4 du PDG, il se trouve que cette société à une dette énorme que le bénéfices net est ridicule, il y a des plans de licenciement (oups pardon, des départs volontaires), nous vendons certaines branches d’activité pour faire rentrer de la liquidité, nous vendons également toutes nos activités dans certains pays.

Tout cela pour (au dire de notre patron) nous recentrer sur notre cœur de métier, et cela en faisant de l’année 2012 une année sociale.

Ma question est jusqu’à quand nous allons être infantilisés et que ces « incombrutis » qui nous dirigent et nous gouvernent vont nous servir des discours aussi lamentables.

Pour les augmentations et les primes on va encore avoir droit au discours : « tu sais cette année c’est difficile » ça fait 20 ans que je l’entend.

Je pense sincèrement que tout ceux qui se prenne pour l’Elite alors qu’il en est rien, il faudra un jour les descendre de leur petit nuage et leur faire manger de la poussière, je ne vois pas d’autre solution, en venir aux mains.

Je pense que nous devrions revenir a des société à taille humaine et démanteler ces multinationales, avec de vrais patrons ceux qui savent combien le travail est une valeur, pas les rond de cuirs ENA, HEC, X … de la consanguinité à tout va.

Un petit coup de gueule qui fait du bien même si vous refusez de le publier

Répondre

 
François Leclerc

28 décembre 2011 à 14:18

Je ne sais pas ce qu’il en est dans votre entreprise, mais j’ai assisté à la prise du pouvoir par les financiers dans celles que j’ai connues.

Ils affichaient un total désintérêt pour les métiers qui y étaient pratiqués et les savoir-faire qu’ils nécessitaient, n’ayant qu’un seul intérêt: celui de la bottom line.

Cela n’a pas été contribué à la motivation des cadres, dont la seule satisfaction dans le travail n’a plus alors reposé que sur leurs salaires et primes.

…………………..

C’est exactement ce qu’il se passe, à tous les niveaux, les nouveaux responsables de services sont des « cost killer », et plus personne ne se souci du travail bien fait et de la satisfaction client.

Et le moral est au plus bas, aucune reconnaissance et nous les cadres nous nous demandons même à quoi nous servons, puisqu’au final, nous ne faisons que produire des fichiers « Excel » avec le potentiel d’économie à réaliser.

L’objectif premier de tout cadre est de rester visser à son fauteuil et surtout « SURTOUT » ne pas faire de vague pour garder sa place, et pour devise « en ne faisant rien, on a peu de chance de se faire des bêtises préjudiciables ».

Et juste pour information, le rapport de salaire entre le n et certains n-4 dont je fais parti est de 52 fois, cherchez l’erreur.

 

 

 

 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *