Nov 08

Nihil novi sub sole III (et fin) Le désordre moral

Les nations, arrivées à leur majorité, prétendent n’avoir plus besoin de tuteurs. Depuis David jusqu’à notre temps, les rois ont été appelés : la vocation des peuples commence. Au milieu de cela, remarquez une contradiction phénoménale : l’état matériel s’améliore, le progrès intellectuel s’accroît, et les nations au lieu de profiter s’amoindrissent : d’où …

Continuer à lire »

Nov 01

Nihil novi sub sole II : Dangers

A quelle époque la société disparaîtra−t−elle ? Quels accidents en pourront suspendre les mouvements ? Pour ne toucher qu’un point entre mille, la propriété, par exemple, restera−t−elle distribuée comme elle l’est ? La royauté née à Reims avait pu faire aller cette propriété en en tempérant la rigueur par la diffusion des lois morales, …

Continuer à lire »

Oct 27

Nihil novi sub sole I : La fin d’un monde

Le vieil ordre expire. Comme un malade en péril se préoccupe de ce qu’il trouvera dans la tombe, une nation qui se sent défaillir s’inquiète de son sort futur. Il n’existe plus rien : autorité de l’expérience et de l’âge, naissance ou génie, talent ou vertu, tout est nié ; quelques individus gravissent au …

Continuer à lire »

Oct 22

La voie

Oct 12

Passage

Les symptômes de la transformation sociale abondent La découverte de l’imprimerie a changé les conditions sociales : la presse, machine qu’on ne peut plus briser, continuera à détruire l’ancien monde, jusqu’à ce qu’elle en ait formé un nouveau : c’est une voix calculée pour le forum général des peuples. L’imprimerie n’est que la Parole …

Continuer à lire »

Articles plus anciens «