«

»

Août 03

Wake up

images (2)

Aujourd’hui, il n’est de constat que ce que la somme des faits veut bien énoncer de vérité… vérité de situation, moment synthétique et hystérique de notre époque qui appelle à elle les innombrables courants d’événements qui vont bien au-delà de la politique atlantiste de Hollande puisque Sarkozy avait déjà, en son temps, ouvert le bal des faux-culs/collabos

Le peuple s’éveille douloureusement à une réalité qui gifle ses convictions :

 La 1ère, étant que son gouvernement travaillerait pour la nation… et bien non!!, il travaille pour une oligarchie quasi invisible qui a fait allégeance aux mondialistes apatrides et cette oligarchie joue aux échecs et se fout comme d’une guigne de l’avis des peuples tant que celui-ci reste bien parqué par l’idéologie machiavélique officielle et qu’il ne puisse penser en dehors de ce cadre. Le peuple est con ! ce n’est pas de moi mais de nos politiciens.

La 2ème réalité sonne comme une vérité en écho à la 1ère. Elle découle des articulations entre ce que les médias disent, ce que les médias montrent, ce que les politiciens en soufflent et ce que le quidam comprend quand il est doté d’un peu de mémoire et fait l’effort de dépasser le voile d’opacité qu’on lui impose depuis si longtemps.

Cette découverte, cette vérité surdéterminante, est que les politiciens suivent une voie radicalement opposée à celle du peuple, que des guerres illégitimes ont été votées à son insu, uniquement validées par la curie médiatique et soutenu par le parlement qui s’était contentée de signifier que l’ennemi : la Syrie, la Libye entre autre méritaient d’être détruites au nom de la démocratie, au nom des droits de l’Homme mais surtout, mais de cela « omerta mon amour! », au nom d’un agenda dressé par nos maitres US et soutenus par nos médiocres oligarques à qui des miettes ont été utilement promises

La crise politique est alimentée à la fois par les politiciens entre eux, par leurs chamailleries, connivences de réseau et corruption dirigée, toutes tendances confondues, qui convoitent le pouvoir et qui se foutent dessus violemment quand on les accuse. Pour tous les autres, jamais élus dans un gouvernement, leurs réponses et leurs rodomontades ne valent rien, puisque -jamais- ne sont évoquées les fameuses causes premières, dont l’Elite comme ultime responsable.

Dans ces causes premières, il y a nos guerres illégitimes au Moyen-Orient et il y a aussi l’immigration massive abondée par l’élite sur plusieurs décennies, particulièrement celle musulmane qui, dans le contexte décrit plus haut, semble être le moyen du pire, choisis par l’élite pour s’en tirer… une fois de plus.

Le pays se disloque, et l’U.E avec lui comme un « costa concordia ». Tout comme les USA qui suivent une tendance similaire ou, malgré le maquillage de certains chiffres clés, beaucoup d’autres de ces chiffres nous laissent pourtant entrevoir une situation critique avec un ensemble de pays à la traine en pleins processus de décomposition, eux, qui sont liés par cette mondialisation, intriqués les uns dans les autres, pris dans la toile, pris dans la matrice.

L’Empire est donc lui-même sur le chemin de la guerre civile, tout comme la France, l’Allemagne…

Ne doutons pas qu’une catastrophe, pour naitre, n’a pas une cause unique mais bien un ensemble de causes disparates qui vont s’entrelacer et fournir, à son terme, le combustible nécessaire et irréversible du déchainement des esprits autant que des événements qui les auront alimentés,

Car la 2ème vague crisique, tel un tsunami, viendra tout balayer: finance, économie, équilibre social… équilibre psychologique… et avec lui, la guerre civile et/ou mondiale comme expiation des péchés consuméristes et offrande ultime aux dieux auto proclamés du marché mondial.

Extraits d’un article de Mister T sur le blogalupus

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.