«

»

Jan 01

Voeux

images

La pire des vie possible est celle d’une vie d’ennui.

Votre vie de chaque instant est bien trop précieuse pour supporter ça. C’est inhumain.

Vous ne pouvez pas changer le jeu en jouant.

Les institutions politiques ne font qu’une chose : limiter le plaisir individuel et la liberté. Mais vous ne pouvez pas gagner en jouant selon leurs règles. Vous ne pouvez pas créer en votant un chemin vers un système où les votes ne réduisent plus les progrès.

Le progrès vient toujours de l’extérieur.

Les institutions politiques sont réactives. Elles attendent que le monde les force, puis elles changent. Si l’humanité est une voiture, ces institutions sont les freins, capables d’arrêter le progrès, mais jamais de le créer. Si vous voulez arriver à une nouvelle destination, c’est de l’accélérateur dont vous avez besoin.

Les accélérateurs sont des idées nouvelles, des produits et des services qui vont de l’avant, sans se préoccuper des bureaucrates qui recherchent le consensus, imbriqués dans le statu quo. Les accélérateurs ne se soucient pas d’argument, ni de protestation. Ils se soucient de la création. Ils construisent le monde qu’ils veulent vivre au lieu d’espérer empêcher sa décadence.

Le truc génial avec l’innovation, c’est qu’elle ne doit se produire qu’une seule fois. Cette expérience douloureuse, éreintante comme une naissance, de l’acte créateur ou du grand moment eureka ! provient de l’imagination, du travail acharné et du courage. Si le résultat représente une valeur quelconque pour le monde, il dure pour toujours et sert de tremplin à des innovations encore plus grandes.

Et c’est seulement à ce moment que vous vous rendez compte que des mouvements sociologiques, bien plus larges que vos institutions et créés par ces accélérateurs extérieurs, sont le vrai maître à bord, et non le serviteur de ces institutions politiques vaines qui appliquent leurs freins rouillés contre toute prise de risques.

Construisez quelque chose à la place. Sortez de ce système. Suivez votre propre chemin. Oubliez les costumes, les discours, les postures, les arguties, les petits arrangements internes. Allez construire votre rêve le plus fou. Imaginez et créez des choses qui vous excitent. Allez là où vous ne trouvez pas ça nul. Créez-vous un emploi qui n’est pas ennuyeux. Vivez la vie que vous voulez vivre.

N’attendez pas que le monde change, ne demandez pas l’autorisation de le faire évoluer. Allez changer votre propre monde. Le reste suivra.

D’après Isaac M.Morehouse     Contrepoint

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.