«

»

Mai 15

Valeurs

Pour être précis, ce n’est pas le fait qu’un quidam essaie de frauder qui est un problème.

Cela a toujours été tenté et de tout temps. Mais que ce quidam soit un des principaux ministre, que la législation soit oublieuse de cette délinquance du fait de jeux d’intérêts qu’en d’autres temps on appellerait forfaiture et que les économies sur la fonction publique soit plus réalisées sur les organismes chargées de ce genre de contrôles que sur les comités théodules qui peuplent certaines haute sphères de cette même administration.

Le problème n’est pas qu’il existe des voyous, mais bien qu’on les élise et/ou qu’ils dirigent l’action publique de nos jours.

A ce titre, je suis tombé baba devant les “journalistes” qui trouvaient un “courage” à Cahuzac de se représenter. Ce n’est pas du courage, c’est de l’inconscience de la faute commise, parce qu’avec ce genre de raisonnement le pédophile qui récidive est courageux. Il faut bien voir (et c’est vrai aussi pour l’effondrement du bâtiment au Bengladesh) qu’il n’y a ni conscience d’une faute, encore moins de culpabilité, juste l’analyse d’un besoin en communication pour faire diversion de la part des donneurs d’ordre ou de ce triste sire.

La préoccupation des firmes textiles en ce moment est de limiter le surcout induit sur leur budget “relations publiques” de cet avatar, en aucun cas de jouer un quelconque rôle dans le développement social dans leurs pays fournisseurs. Tout ce ramdam se réduira bientôt en une “éthic business alliance” dans la confection aux objectifs creux et sans moyens de contrôle. A ce titre, une info est passée sur le fait qu’une des entreprises représentées dans ce mouroir à ouvrières était membre d’une ong promouvant “la sécurité au travail des sous-traitants”. C’est con ça…

Il y a évidemment que des êtres vils et cyniques comme moi pour voir comme des similitudes entre les “valeurs” à l’œuvre dans ces deux affaires… ah on me souffle dans l’oreillette que le principe du libéralisme est de cumuler les vices individuels en bien collectif via l’efficient principe de la main invisible.

Donc notre monde s’améliore en ce moment même. Vivement le prochain bain de sang.

Commentaire sur le blog de Olivier Berruyer    www. Les-crises.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.