«

»

Sep 27

Trader

http://youtu.be/EvrT7IF6KxQ

Je ne peux pas savoir si cette vidéo est un montage de toute pièce ou pas mais ce qui y est dit me parait absolument conforme à la réalité.

Deux choses (pour moi) plaide pour sa véracité : le costume qui montre le niveau de culture et la qualité de l’individu, et la tête des présentateurs à la fin !

Le message le plus important : il reste un an pour agir.

TRADER : SUITE (et sans doute non fin).

Comme quoi je n’étais pas le seul à me poser des questions

 

Cynique ou fake ? Un trader pour la récession affole sur la BBC

Au début, certains télespectateurs se sont demandés si la BBC s’était faite avoir, si Alessio Rastani était un vrai trader cynique, ou un faussaire de génie ? Voire même un membre des célèbres Yes Men qui ont trompé jusqu’à des chefs d’Etat… Il fait dire que ce trader américain a donné une interview très provocatrice sur BBC-TV, trop crue pour être vraie.

Les raisons de la méfiance ? Présenté comme un « trader indépendant », Rastani a tenu des propos d’un cynisme rare, qui correspondent peut-être à ce que beaucoup d’acteurs du monde de la finance pensent, mais ne diraient pas à l’antenne :

  • il y a de l’argent à gagner dans une récession : « je rêve la nuit d’une récession »…
  • peu importe le sauvetage de l’euro, de la Grèce ou de l’économie mondiale du moment qu’on gagne de l’argent ;
  • « ce ne sont pas les gouvernements qui conduisent le monde, c’est Goldman Sachs qui gouverne le monde… »

Et cette prévision apocalyptique :

« Dans quelques mois, les économies de millions de personnes se seront évaporées. »

« Il suscite tellement d’intérêt que le site des Yes Men est down »

Depuis la diffusion de cette interview, lundi, au cours de laquelle le trader n’a pas non plus impressionné par son élocution ou ses qualités intellectuelles, les blogueurs sont partis en chasse : Alessio Rastani est-il un « fake », comme on surnomme les imposteurs sur la Toile ? Ou simplement, la BBC a-t-elle interviewé un trader arrogant et répugnant ?

Le chef du service économique de la BBC, Robert Preston, a « tweeté » mardi qu’il maintenait qu’Alessio Rastani était un vrai trader :

« Nous avons parlé ce matin de nouveau au trader. Et selon nos informations, il est vraiment un trader indépendant, et pas un Yes Man ».

Un peu plus tard, c’est la direction de la BBC qui publiait un communiqué pour dire qu’après enquête, il n’y avait aucune raison de douter de l’identité du trader.

Les Yes Men ont eux aussi démenti, après une déferlante de requêtes sur leur site devenu injoignable, comme le fait observer sur Twitter Fabrice Pelosi, du site Yahoo Finance :

« @alessiorastani suscite tellement d’intérêt que le site des Yes Men est down, lien vers le démenti http://t.co/zhIZmeIJ »

Si c’est une supercherie, elle est bien faite. Alessio Rastani a même son compte Twitter, des tweets sérieux sur les jours précédents et quelque 7 000 abonnés.

Selon d’autres médias qui ont enquêté sur cet homme, comme le Daily Telegraph, Alessio Rastani ne serait pas un « fake », mais pas non plus un véritable acteur des marchés financiers, juste un boursicoteur en quête de publicité, jetant une ombre sur la décision de la BBC de l’interviewer.

Et si, au bout du compte, la vérité, qui semble certes invraisemblable, était qu’il y a effectivement des traders qui pensent que la crise, c’est un bon coup à se faire beaucoup de pognon.

 

Rue 89

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.