«

»

Mai 14

Terrorisme

 

Le monde est empêtré dans son admiration des fausses valeurs, qui font autorité grâce aux médias; et les hit parades ne s’intéressent guère à ce qui est complexe et difficile d’accès…

Nous avons expliqué et répété que notre monde produisait du terrorisme.

 Produire du terrorisme cela veut dire qu’il suscite des comportements violents. Il oblige à des comportements  fondés sur la force, le viol, la coercition car les élites ont trahi : elles ont cessé de rechercher le consensus, elles cherchent  à passer, à se maintenir, à se reproduire par la force, la violence, le mensonge.

 Or que se passe t- quand, dans une société, la vérité, la morale,  les valeurs, le symbolique ne règnent plus et ne sont même plus reconnues?

Il se passe ce que l’on voit c’est dire des groupes désespérés de se faire entendre, de se faire reconnaître, de gagner leur vie normalement, entrer en rébellion et en révolte.

En France les irresponsables qui tiennent lieu de gouvernants, prétendent que les banlieues sont l’avenir du pays.

 Ils ne croient  pas si bien dire, les banlieues sont des zones ou tout ce que nous décrivons ci-dessus, se développe: la frustration, le relativisme, l’envie, la négation de valeurs, la haine, le rien à foutre, …

Pour comprendre notre hypothèse de réflexion il faut admettre comme nous l’idée que nos sociétés sont menées par la dialectique Périphérie/Centre et que la Périphérie est dominée par ses contradictions internes :

 les uns luttent contre le Centre, les autres s’en foutent et en profitent pour piller, ils considèrent que monter la Péripherie contre le Centre en la pillant est bien plus intéressant et rémunérateur.

Nos sociétés sont devenues « pragmatistes », utilitaristes, c’est le règne de Machiavel: partout on le constate, « la fin justifie les moyens ».

C’est vrai pour tous les domaines; la raison, la vérité, la logique sont quotidiennement bafouées par le pragmatisme, le cynisme et leur conséquence, le terrorisme.

 La réponse dissymétrique terrorisante devient la seule réponse et les moyens matériels pour terroriser sont aujourd’hui colossaux.

Extraits d’un article de Bruno Bertez   brunobertez.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *