«

»

Mai 01

Science pipeau

 

Dieu sait que je n’avais guère été impressionné par Nicolas Sarkozy et que l’on ne peut me compter parmi ses chauds supporters. Mais enfin…Il avait essayé de faire une ou deux réformes…et les temps avaient été difficiles. Malgré cela, toute l’intelligentsia économique Française (oxymore s’il en fut) ou presque se fendit de pétitions, signées par les économistes Français mondialement connus (à Paris, par France Inter), pour appeler à voter pour monsieur Hollande.

 Et tous de nous asséner leurs titres, Professeurs dans telle école ou de telle université prestigieuses, Membres d’associations professionnelles reconnues, participant à tous les comités Théodule que notre République, bonne fille, organise pour arrondir les fins de mois de ceux qui peuvent critiquer les Princes. Aucun des suspects habituels ne manquait à l’appel.

 Et de nous expliquer qu’ils avaient soigneusement étudié le programme (?) de François Hollande et qu’ils garantissaient à l’électeur que si ce programme était mis en pratique, une fois leur candidat élu, alors tout s’améliorerait en France très rapidement. (Ils nous avaient déjà assuré que l’Euro serait un immense succès, d’où mon inquiétude de l’époque). Au vu de ces pétitions, accompagnées de passages constants à la télévision ou à la Radio des mêmes personnages, j’avais écrit ma première chronique sur les oints du Seigneur que le lecteur doit pouvoir retrouver dans les archives de l’IDL. Et elle n’était pas élogieuse.

 Un peu moins d’un an après, qu’en est- il? Eh bien, comme je l’attendais (et comme eux ne l’attendait pas du tout) l’économie Française est en train de s’effondrer comme rarement dans son histoire.

 Que le lecteur en juge

 L’INSEE effectue chaque mois une enquête auprès des chefs d’entreprise- ces vampires- et cette enquête nous permet d’anticiper quelque peu l’évolution à venir du PIB Français.

Il est tout à fait évident que le PIB Français- hors dépenses gouvernementales- va se contracter d’au moins 2 % d’année en année, et sans doute plus (fin Juin) et que la récession qui s’annonce va être au moins aussi sévère que celle 1993, pendant laquelle le Crédit (ou plus exactement le Débit) Lyonnais avait sauté alors que monsieur Trichet était à son conseil et n’avait rien vu venir, comme d’habitude. Que je sache, il n’a pas rendu ses jetons de présence…

Si les sondages de l’INSEE continuent à se détériorer (et cela est quasiment certain) il est à craindre que la France ne soit pas entrée dans une récession, mais dans une dépression, un peu comme l’Italie, le Portugal, la Grèce, Chypre, l’Irlande l’Espagne …(merci monsieur Delors, merci monsieur Trichet).

 Le cout du travail est inferieur en Allemagne à ce qu’il est en France et il en est de même pour le cout du capital. Quel est le chef d’entreprise masochiste qui va bâtir une usine en France, assurée qu’il sera de se faire mettre en pièces par son concurrent Allemand ? Et si par hasard il gagnait de l’argent en faisant des « profits », mot horrible que monsieur Heyrault n’a pas cité une fois dans son discours de soutien aux entreprises, ils lui seraient volés de façon démocratique bien sur, par un vote organisé par une majorité de fonctionnaires.

Et bien sur le chômage et les déficits budgétaires vont exploser à la hausse. Il n’y a jamais eu de récession en France sans que le déficit budgétaire ne se creuse d’au moins 2 points de PIB et que le chômage ne monte massivement

 Bref, monsieur Hollande n’a rien compris, ne connait rien en économie, sa boite à outils est vide et l’a toujours été et quasiment toutes les mesures qu’il a prises sont incroyablement contreproductives.

 Et pourtant il fait ce qu’il a dit qu’il allait faire. Et donc je ne lui en veux pas. Il a juste dépassé et largement son niveau d’incompétence ce qui est bien normal pour un homme normal appelé à des fonctions anormales.

 Mais vous, messieurs les signataires de pétitions? Ou êtes-vous ? On ne vous voit plus! On ne vous entend plus! Qu’avez vous à dire pour votre défense? Hélas, il n’y a que deux explications à vos erreurs

•Si l’on est socialiste et honnête, on est incompétent.

•Si l’on est socialiste et compétent, on n’est pas honnête.

 Vous êtes socialistes et fiers de l’être, c’est ce que vous nous disiez il y a un an.

 Et donc

•Ou bien vous aviez compris que ces mesures allaient nous amener dans le désastre dans lequel nous sommes et vous pensiez que monsieur Hollande ne les mettrait pas en pratique, et donc vous n’êtes pas honnêtes, et votre crime est pire que celui de monsieur Cahuzac puisqu’ en tant qu’intellectuel vous avez pêché contre l’Esprit.

•Ou bien vous pensiez, en toutes bonne foi, que ces mesures allaient permettre à l’économie Française de se reprendre, et je plains vos étudiants (vous êtes tous professeurs) d’avoir comme maitres des gens certes honnêtes, mais totalement incompétents.

 Mais après tout, et comme je l’ai entendu souvent aux USA: si vous étudiez une matière et que vous ne la maitrisiez pas bien, enseignez-la! Vous êtes l’exemple vivant de ces vérités paradoxales. Je suis cependant prêt à parier que des que la Gauche aura perdu le pouvoir, l’on n’entendra plus que vous. Sauf, bien sûr, si l’on venait à fermer France Inter, ce qui serait une mesure de salubrité publique.

Extraits d’un article de Charles Gave

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.