«

»

Juin 12

Obsolescence

obsolescence

L’effondrement est lent depuis 2009… si lent et d’autant plus masqué par les artifices de communication, les interventions multiples et (a)variées des banquiers centraux, les effets bullesques qu’elles occasionnent au rythme du « business as usual ». Plus on est proche de la fontaine de jouvence, plus on s’enivre et plus éloigné on en est, plus le dessèchement apporte sa part de désillusion et de souffrance.

Le fait est que l’économie est l’organe vital du Système, celui-ci comme tout organe vital irrigue dans le cas présent les organes afférents comme le « cerveau » du Système : l’oligarchie. Quand la maladie prend possession du corps sociétal et que celle-ci se répand, provoquant des convulsions, se calmant par moment tout en suggérant que la crise est passée alors même que la maladie continue d’investir de nouvelles régions

Plus on désire maintenir les illusions du passé, plus on invente des « solutions d’avenir » par l’usage immodéré de « boites à outils ». En fait de « solutions d’avenir » il ne s’agit que de stratégies diversifiées dans le secret espoir de perdurer plus longtemps en son Etre -l’instinct de survie en pleine effervescence-

Il viendra un temps où le corps social rentrera en convulsion, d’abord dans certaines régions périphériques car le sang/capital reflue toujours vers les régions vitales abritant les pôles vitaux assurant la survie du Système, puis se faisant, les ondes de détériorations périphériques impacteront, par phases croissantes -à la manière du ressac- les centres vitaux géographiques que sont Londres et sa city, Wall-Street à New-york…ainsi, de proche en proche, l’ensemble du système financier, puisque tout le Système organique réagit quasi instantanément.

 Cela est dû à la vélocité des flux et reflux financiers achevant de détériorer les tissus économiques d’un monde rendus globalisé et entièrement intriqué par des moyens « nerveux »/fibre optique et télékinétiques à l’efficacité redoutable.

Le Système est condamné et personne ne viendra l’euthanasier, bien au contraire il se doit de durer dans son Etre jusqu’au bout de ses forces car enfin le cerveau/oligarchie se prépare au grand saut quantique dans un nouvel espace organisé qu’il aura sciemment échafaudé pendant de longues années.

 Trop lâche pour accepter de mourir à lui-même, le Système n’est point dupe pour autant de son impasse et il construit en amont ce qui lui permettra de durer à nouveau mais en ayant pris soins de réformer les organes ainsi que les aptitudes de la Matrice qui conditionne les milliards de petites cellules/humains qui le font vivre.

La véritable complexité de cette métamorphose est qu’elle repose entièrement sur des humains/cellules faillibles et donc susceptibles de faire foirer cette renaissance pour un monstre malformé et non viable.

Extraits d’un article de Master T   sur le blogalupus

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.