«

»

Nov 11

Les Mayas

Il y a tout juste 3 semaines, je suis rentrée d’un voyage au Mexique où j’ai vécu très longtemps. Ce voyage avait pour but de mieux connaître les grands sites Mayas.

 Sur le site d’Uxmal, j’ai eu l’occasion de bavarder avec un guide local, un jeune Yucatèque passionné de culture précolombienne. Nous avons bien sûr parlé des Mayas et de leur disparition, en fait ils n’ont pas disparu, leurs descendants sont en pleine forme. Ils ont abandonné les lieux de pouvoir, ces superbes centres religieux et sacrificiels.

 Bien des mystères persistent sur les véritables raisons de ce déclin. Le jeune guide avançait l’hypothèse d’une perte de confiance totale des populations en leurs dirigeants, les grands prêtres. Ceux-ci, très doués en mathématiques et en astronomie leur annonçaient les dates de semailles et de récoltes. Ils rendaient un culte particulier au Dieu de la pluie, Chac.

 Suite à des périodes de grandes sécheresses, les dirigeants se sont trouvés impuissants à prédire quoi que ce soit. Les populations ont perdu la foi, ont exécuté des prêtres, parfois par décapitation. Puis, peu à peu ont abandonné les hauts lieux de décision et de puissance.

 J’ai l’impression, l’intuition que notre monde occidental est un peu dans le même scénario, quelque chose ne fonctionne plus, et nos grands prêtres semblent bien impuissants à proposer un remède qui tienne debout.

 Peut-être avons-nous déjà atteint en grande partie les limites de ce que la Terre pouvait nous apporter, même si on s’échine à vouloir exploiter les gaz de schistes, nouvel El Dorado, nouveau Pérou. On risque de finir comme Klaus Kinski dans le film de Werner Herzog, Aguirre, der Zorn Gottes.

 En tous cas, on observe un sauve qui peut, chacun au bas de l’échelle essayant de se débrouiller comme il peut ayant bien compris qu’il ne fallait plus rien attendre de nos grands prêtres, hommes politiques ou économistes de tous poils qui divergent sur le diagnostic et sur les solutions.

Commentaire sur le blog de Paul Jorion       www.pauljorion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.