«

»

Sep 15

Le monde d’après

En suivant le 3ème principe de thermo sur l’évolution, le gros bloc de la  pensée occidentale est en train de se fracturer en petites unités.

À lire tous les jours ce blog et celui de Berruyer, je constate que beaucoup d’intervenants sont, par esprit de synthèse, déjà à l’orée de la forêt civilisation occidentale.

Le problème est alors que nos connaissances (historiques, sociales, économiques, métaphysiques en un mot) ne nous permettent pas de trouver une solution puisque nous sommes formatés  par ces connaissances (et cela Toynbee l’a amplement expliqué et démontré dans les systèmes qui s’écroulent), plus ce que nous dit la science de l’ADN (sur les structures sociales inscrites) et maintenant la neurophysiologie du cerveau.

Il y a un changement de phase qui nous est invisible avec nos moyens anciens bien en nous.

L’avenir est en cours dans le présent, c’est donc à la jeunesse de devoir affronter ce défi. Tout ce que nous proposons (ou proposerons) est déjà non recevable pour elle (à tort ou à raison).

Substituer des chefs actuels incompétents par d’autres chefs (ou leurs nouvelles règles) parce qu’ils sont à l’orée de la forêt, ne s’inscrit pas dans le changement de phase. Ni vous, ni les jeunes, ni moi ne savons ce qui sortira de cette évolution.

L’espèce humaine est composé d’individus tous différents (comme tous les mammifères) mais ce sont des êtres vivants sociaux (comme certains mammifères) : il en sortira donc des règles inconnues actuellement qui émergeront de petits groupes.

À chacun d’entre nous de s’y préparer et de s’y atteler, non en tant que gourous, mais simplement en tant qu’être utile (et les jeunes sont assez preneurs de cela, dans la mesure où vous les laissez diriger leur nef dans un esprit de « fluctuat nec mergitur »).

Là où je vous rejoins, c’est que le défi est gigantesque et fait peur : réchauffement climatique, surpopulation urbanisée, cible préférée des bactéries et virus en cours d’évolution adaptative, disparition de l’énergie carbonée.

Mais à mes yeux, cela n’est en rien de l’eschatologie. Les faits sont têtus et il vaut mieux les regarder en face.

D’après un commentaire sur le blog de Paul Jorion www.pauljorion.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.