«

»

Avr 08

Initiatives

 

Un des capitaux les plus méconnus et les plus précieux d’un territoire, c’est son capital immatériel, que l’on peut définir comme une accumulation de savoir-faire et d’apprentissages, s’étalant souvent sur des décennies, permettant quand un problème nouveau apparaît de « savoir comment s’y prendre », en reproduisant, sans toujours en avoir conscience, des démarches qui se sont révélées fécondes à une autre époque ou dans d’autres domaines.

Ce capital immatériel peut se préparer dès l’école, par des démarches éducatives exerçant à la prise de responsabilité et à la gestion de communs.

Il se prépare aussi à travers l’engagement concret dans l’action sur le terrain, au sein d’un groupe social, l’engagement dans une action collective, « politique » dans le sens noble du terme, une prise de responsabilité concrète (Ziaka, 2013 : 5).

Les initiatives citoyennes de ce type offrent aux jeunes et aux adultes une forme d’apprentissage social, aux effets multiplicateurs pour l’ensemble d’une communauté, où l’on apprend ensemble au cours d’un projet d’action sociale.

Commentaire sur le blog de Paul Jorion                pauljorion.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *