«

»

Mai 27

Crétins

Ça n’est qu’une impression, mais à l’écoute des interviews post-défaite d’un François Hollande ou d’une Hillary Clinton, ce qui frappe est l’absence totale de remise en question personnelle :

Les électeurs sont des crétins et l’Histoire me reconnaitra (aussi appelé par la Faculté, syndrome VGE).

Il est fort possible que cet aveuglement soit le dénominateur commun le plus représentatif de la caste des « élites » et de leur manière d’appréhender la réalité.

Une typologie grossière à affiner en fonction des histoires et des cultures nationales bien sûr, mais je poserais volontiers comme hypothèse que pour une grande majorité d’entre eux, il est inconcevable de penser en dehors du TINA, et donc de penser par soi-même.

À l’inverse, existe-t-il sans doute une minorité parfaitement cynique se disant que des gouvernements disons-le poliment, autoritaires, feront de bien meilleurs interlocuteurs que les « démocraties » parlementaires.

Et qu’après-tout, si le système de prédation généralisé fait s’effondrer les écosystèmes, eh bien ça sera le problème de leurs enfants.

Bref, une majorité de crétins diplômés et une minorité de nihilistes. Mais se rejoignant dans la certitude de leur supériorité intellectuelle et leur mépris de classe.

Commentaire sur le blog de François Leclerc décodages.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *