«

»

Nov 10

Commentaire : la guerre

J’ai 59 ans aujourd’hui.

Je me disais : je n’aurai jamais fait la guerre, à l’inverse de mes arrière-grands-pères, de mes grands-oncles (je pense à celui qui est mort début août 14), de mes grands-pères, des certains de mes oncles et de mon propre père. Je n’aurai jamais vu la guerre sur mon sol natal (je me rappelle l’école primaire à Marseille, le jour où nos instituteurs nous avaient préparé à voir des parachutistes de Salan toucher terre dans notre cour de récréation), et je ne songe certes pas à m’en plaindre.

Mais, c’est une autre guerre que je vois, en revanche, une guerre dont les blessés et les morts gisent sur les trottoirs de nos villes, en France, en Europe et dans le monde. Ou bien s’efforcent-ils avec difficulté et angoisse de survivre matériellement, càd de survivre tout court.
Et une guerre plus générale, plus universelle et meurtrière pourrait survenir prochainement.

En tout cas, quand je vois le genre de gouvernants qui sévissent actuellement, quand je mesure leur morgue et leur incompétence, il m’est difficile de ne pas penser à ces généraux incompétents et pleins de morgue de la guerre de Quatorze qui conduisirent stupidement à la mort des centaines de milliers de jeunes hommes, et firent fusiller ceux qui se révoltaient.

Quels sont à nouveau, aujourd’hui, la valeur, l’importance et le prix d’une vie humaine individuelle ? Qu’en est-il de l’étalon être humain?

Des jours liberticides s’annoncent plus nombreux qu’à présent, prescrits par la Suffisance et la Bêtise, assistées de l’Aveuglement et de la Mauvaise Foi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.