«

»

Oct 19

Commentaire

 

Il n’existe pas de remède global. Il n’y a que des solutions choisies.


Pour un riche, ou très riche, passer le chas de l’aiguille, est douloureux. Suivre une autre voie – qui n’est somme toute qu’une modification de sa conscience, et de ses choix- et abandonner tout ce qu’il croyait bon, parait un défi impossible, et pourtant, c’est la seule.

 

Encore faut-il qu’il en ait été informé, de sa pauvreté, de cette indigence où il se maintient, et entraîne les autres, dans son inconscience.


Et si cet homme est à quelques milliards d’exemplaires, forcément, on en mesure les effets : Un monde déséquilibré, sinon déjà en rupture, n’ayant pour seul espoir que la terre comme tombeau.


Et pourtant, l’homme a du génie. Un génie l’habite dont il se sert à des fins qui le minent, ou l’asservissent en lui donnant l’illusion de sa liberté, de sa grandeur. Gloires éphémères et cycles divers, grandeur et décadence, dépressions, etc.


Si nous ignorons le pourquoi du comment, les motifs de notre présence en ce bas monde, et les milles manières de retrouver une grâce qui ne soit pas une farce, ni un miroir factice de notre « être », un diamant auquel tout le monde aspire, comme richesse réelle ou symbolique, eh bien, nous succombons dans la pauvreté tangible de celui qui perd tout, parce qu’il ne s’est pas retrouvé.


C’est simplement ça le problème d’homme, un égarement temporaire des clefs de son destin, et sans doute ces clefs ont été confisquées, mais c’est « passé ».


Pour demain, il faudra, à mon avis, envisager un réveil pour tous, par tous, à tous les niveaux.


Ce processus est en cours. Tout le monde est détenteur de secrets, de trésors cachés, de lumières et de beautés. C’est ça qui, échangé, favorise la richesse.


Autant dire que vu sous cet angle, il n’y a plus de domination possible. Il ne devrait y avoir que des accomplissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.