«

»

Jan 10

Boom, papy !

images

 

Hello ! la sieste est finie ! On ouvre les yeux !

Ne croyez pas que je m’isole de ce constat. Je ne parle que de moi-même et de ceux que je connais. Mon tempérament naturel ne me porte pas à bêler avec le troupeau, et si j’ai fermé longtemps les yeux, embarquée dans une vie plus proche d’un coup de frais en mer que du long fleuve tranquille, l’apaisement est finalement venu et je me suis tournée à nouveau vers l’ensemble du monde.

 Et ce que j’ai vu ne m’a pas plu du tout. Je peux donc me permettre ce coup de gueule car j’ai laissé faire, moi aussi avec d’excellentes raisons, comme presque tous, mais l’insupportable est atteint.

Vous voir, vous mes comparses, vous arque-bouter égoïstement et aveuglement sur des mécanismes révolus qui deviennent suicidaires et atteignent les enfants que nous avons mis au monde est pour moi profondément navrant.

Le seul avenir possible en période de crise est commun. Une charrette tirée à hue et à dia n’avance pas ou verse dans le fossé. Il est temps faire le tri et de jeter dans le fleuve de l’oubli nos vieux schémas tellement périmés qu’ils empoisonnent la planète toute entière. Il est grand temps de combler ce fameux fossé des générations que l’on entretient dans les discours pour maintenir une division qui convient si bien au pouvoir.

Nous, nous arrivons au bout. L’avenir appartient maintenant à la jeunesse. Écoutons-la, parlons-lui de nos erreurs, soyons solidaires pour l’aider à transformer cette société qui pèse sur eux comme elle n’a jamais pesé sur nous, soutenons nos enfants et ne préjugeons pas de leurs projets comme je l’entends faire si souvent.

Nous avons maintenant autour de 70 ans. Notre plasticité cérébrale s’est déjà un peu figée et nous sommes trop lourds de nos propres chemins pour imaginer le nouveau avec innocence.

Nos gamins eux, le peuvent. Aidons-les, même si nous ne comprenons pas bien leur raisonnement. Accordons-leur la confiance de l’amour et surtout ne leur mettons pas les bâtons dans les roues lorsqu’ils expriment un désir de changer cette société qui ne leur propose aucune autre joie, et au prix de quelles concessions, que de posséder un jour une Rolex et d’être un super esclave cravaté Hermès qui a « réussi ».

Quelle réussite ? Nous qui avons vécu n’avons-nous pas compris l’essentiel ? Faut-il que nous soyons le moteur d’un effondrement encore plus douloureux ? Il est déjà bien tard, ne soyons pas des boulets.

 Certes, aucun miracle certain ne se dessine à l’horizon. Mais au moins ne soyons pas les freins d’une tentative de renouveau. Nous sommes des vieux cons un peu débordés et je vous dis ça avec affection. Reconnaissons-le et ne cherchons pas à retenir les élans de l’histoire. Dans quelques années nous ne serons plus là, mais notre jeunesse, oui.

Ce que nous aurons refusé de voir germer les privera de récolte. Pensez-y.

Salut, les copains,

 

 

En savoir plus sur http://lesmoutonsenrages.fr/2017/01/10/billet-aux-vieux-cons-nantis-de-ma-generation-quon-nomme-les-papy-boomers/#fMZ8vpmmbVVUAiXE.99

(1 commentaire)

  1. DEFEVER

    C’est telliement vrai …
    Mais rien n’empêche, qu’en tant que « vieux » nous ne puissions les aider par des conseils que nous avons tirés de notre expérience, mais avec une ouverture d’esprit que la plasticité de notre cerveau, même réduite, peut nous permettre vis à vis de leurs projets de vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *