«

»

Juin 07

Warning

Nous attirons votre attention sur le fait que personne ne peut chiffrer et donc comparer les coûts soit de l’ éclatement de l’euro, soit de son sauvetage. 

Les phénomènes monétaires et financiers ont ceci de particulier qu’ils sont des phénomènes de foule, aux conséquences imprévues, imprévisibles, non voulues et qui sont souvent bien plus importantes que celles que l’on peut envisager. 

Quel serait le coup social ou politique d’une issue ou d’une autre, personne ne le sait.

Certains pays sont fragiles avec un consensus social déjà fissuré d’autres sont solides avec des Etats de droit forcément plus résistants. 

 Les travaux publiés sur ce sujet constituent de la propagande à prendre comme telle. 

 Ils ont néanmoins un aspect informatif et c’est la raison pour laquelle ils sont intéressants,   dans la mesure ou ils montrent , révèlent le type d’intoxication dont sont victimes et en même temps complices les gouvernements et les médias. 

Un exemple  d’approximation et  de propagande est fourni par  les estimations de pertes des Allemands en cas d’éclatement sur le poste Target 2, le chiffre fourni est fantaisiste et ne repose sur aucune analyse sérieuse, même pas sur la lecture de la charte du système Target 2,  il a été réfuté avec maestria récemment. 

Enfin un éclatement de l’euro peut prendre diverses formes, et selon les formes les coûts varieront considérablement, de même le poids de l’éclatement sera supporté de façon différente par les pays en fonction des modalités. 

Un éclatement de l’euro provoqué par une sortie de l’Allemagne n’aurait absolument pas les mêmes conséquences qu’un éclatement de l’euro causé par un départ de certains pays du sud. 

Ce qui est sûr, c’est que dans tous les cas, c’est l’aventure.

Bruno Berthez     http://leblogalupus.com/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.