«

»

Jan 02

Voeux 2016

On vous dit que l’individualisme règne, que l’individu, c’est mal, ne les croyez pas :

Sous couvert d’une collection apparente d’individus différenciés, ce système tue l’individu réel et ne le restitue qu’en  artefact sous les oripeaux des signes soi-disant distinctifs de la consommation et du prêt à penser.

Ce système tue les individus dès la naissance dans la mesure où il dépossède les familles, les milieux naturels, civils, de leur pouvoir de mener à maturité sur un chemin que tous devraient avoir à tracer.

Ils tuent la fonction du Père qui est de servir d’intermédiaire, de conduire à maturité, d’introduire à la vie. De façon non-intéressée.

Ce qu’il fait c’est tuer les individus, les projets individuels pour les remplacer par les projets de l’école pourrie de Jules Ferry, les  télés de Bouygues ou Drahi  ou le monde artificiel de Facebook ou autres.

Etre un individu maintenant n’est pas  une donnée et n’est pas donné, c’est un projet, un projet de reconquête, un projet pour advenir dans un monde qui ne veut pas de vous tels qu’en vous-même, qui refuse que vous adveniez ce que vous devez être et non ce qu’ils veulent que vous soyez.

Et votre projet, le seul digne d’une vie c’est d’échapper à cela, de refuser d’abord et de reconstruire ensuite.

A force de n’être personne, on devient quelqu’un.

Les évènements ne tombent pas du ciel, le hasard est l’exception, tout est logique, dialectique, non pas juxtaposition , mais articulation organique .

Le Monde est produit, les causes ne sont pas une projection de notre esprit, même si leur complexité peut faire douter de leur existence et conduire à la pensée ou plutôt à la non-pensée pragmatique anglo-saxonne qui a renoncé à comprendre le monde et qui préfère les corrélations aux causes.

La mise au jour des causes, des référents est une exigence incontournable pour ceux qui refusent la servitude, pour ceux qui croient à la puissance de la vérité, du symbolique.

Pour ceux qui refusent d’être les jouets de l’imaginaire des Autres.

Il vous faut éteindre la nuit.

Bonne année 2016

 

Sur la base d’un article du blog de Bruno Bertez : il n’est de vérité que du tout

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *