«

»

Oct 31

Salut l’artiste

Je regardais l’autre jour la gestuelle d’Ayrault. Il est évident qu’il a été coaché pour apprendre à bouger en même temps qu’il parle : des gestes sans doute reconnus pour influencer les foules comme par exemple, lever les deux bras pour affirmer une « vérité, serrer les points et une nouvelle posture (utilisée par Hollande aussi), mettre un coude su le pupitre en se tournant un peu vers la droite….

 Ce qui est terrible, c’est que tout ça fait faux, surfait. J’ai l’impression de voir des enfants.

 Nous sommes dirigés pas de grands enfants coupés des réalités communes à la plèbe. Ils ne nous connaissent pas, ne nous aiment pas, sont totalement indifférents à notre sort et à celui de l’humanité : ils jouent leurs rôles, prennent des cours pour être meilleurs que le collègue, se regardent ensuite pour voir s’ils ont été bons, se chamaillent au parlement comme dans une cours d’école et mentent le plus souvent en croyant ces mots lénifiants et vides de sens écrits par d’autres.

 Ces enfants terribles sont interchangeables et naissent en capacité de s’approprier ce système : ils sont « fils de »…..comme les artistes qui prennent la place de leur parents, les politiques qui siègent à la place du père….c’est devenu une petite entreprise familiale….

 Il y a un vivier de politiques formatés et tout prêts à servir, ils deviennent les outils d’une poignée de loups, qui eux s’occupent de faire circuler les masses d’argent dans une minorité de poches, et il y a nous, spectateurs qui payons le système. Car le plus drôle, c’est que nous payons leurs infrastructures, leurs écoles, leurs médias, leurs salaires….

 Ces jeux là nous occupent tellement que nous en avons oublié l’essentiel : notre planète est un élément à prendre en compte, ce n’est ni un acteur, ni un loup, ni un spectateur….c’est notre vie.

Commentaire sur le blog de Paul Jorion  www.pauljorion.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.