«

»

Déc 05

L’espoir

[C’est pour des commentaires comme celui-là que le blog de Jorion se révèle être  une mine d’or et un outil inestimable pour ceux qui savent le lire]-alpha.b

 

Pour ce qui est de l’Angleterre et de la City. Les anglais gagnent du temps, mais devrait éclater tôt ou tard un des plus grand scandale politico- financier qui soit ou un truc dans le genre qui va faire très mal. Les anglais ont fait le choix du grand écart. Ils divisent pour régner, désirant profiter des avantages du continent sans en accepter les inconvénients tout en lorgnant du côté des states. Ils vont se retrouver bien seuls sur leur île.

D’où je dis ça….sait pas vraiment, c’est encore flou, une forme obscur dans mon bac à compost. Quelque chose comme un effet boomerang, un élastique trop tendu que l’on prend dans la g.. quand il claque. Le point de rupture n’est plus très loin.

 Ca passe par les Etats Unis et le Canada, je ne sais pas dire quoi ni comment, mais je les plains.

Pour ce qui est de la France, quelqu’un a ironisé au sujet du retour des « sans culottes »…..il ne croit pas si bien dire. Une révolution en profondeur est en mouvement, de l’intérieur, un changement profond. Une mutation, à peine perceptible mais certaine. Un renouvellement qui gagnera toute l’Europe. Ne sait pas dire quoi. Mais de l’espoir. Une sorte de douceur déterminée qui se fraye un chemin dans l’opacité noire des tribulations politiques.

Quelque chose a été semé en terre de France il y a longtemps, ça passe par la Russie. La Russie hésite encore, c’est comme un vent de quelque part, un souffle qui vient du dedans. Une histoire d’âme. L’âme de la Russie est fort belle, ils ont le sens du merveilleux enfoui sous les décombres de l’histoire. …..à voir.

L’Allemagne, elle fait partie du continent, qu’elle s’en souvienne, c’est une pièce maîtresse du jeu, un atout. Avec les autres elle rayonne, sans les autres elle ternit. L’Espagne semble hors-jeu .Le Portugal courageux s’accroche balloté comme une coquille de noix, ils sont solidaires, le cœur du Portugal est son salut, petit mais imaginatif, il peut surprendre. L’Italie son génie est bridé dommage. Les autres je ne les vois pas. La Belgique s’est perdu de vue, elle tâtonne. La Suisse se frotte les mains, mais ce qui fait sa fortune peut faire son malheur, elle va vite comprendre ou est son intérêt et ne pas céder aux mauvaises tentations, avoir les yeux plus gros que le ventre peut conduire à l’implosion. Pour la Suisse plus que pour une autre tout est question d’équilibre et il est fragile.

 La Suisse c’est un peu comme la Comté dans le Seigneur des Anneaux, elle ne se croit pas concernée par les tribulations continentales, une bénédiction peut avoir des effets secondaires inattendus. La Grèce va s’en sortir, nul ne peut la laisser sombrer, elle fascine, trop belle pour être perdue. Son avenir passe par les arts.

L’avenir sera européen, ou ne sera pas. L’Europe est originale, riche de ses cultures, les pays fondateurs en sont le noyau car ils concentrent les influences venues du reste du continent et du monde. En Europe se cristallise toutes les civilisations, les sciences, les arts et la vie c’est une sorte de synthèse de tout ce qui à été ,dans le meilleur comme dans le pire . Sa singularité c’est d’être la terre de « Notre Dame », plus particulièrement la France. L’Europe c’est le creuset de l’Humanité à venir.

L’Europe n’est en rien supérieure aux autres continents, mais elle récolte, concentre, absorbe, transforme et restitue. Elle doit tout aux autres mais sans elle les autres ne peuvent accéder à leur plein accomplissement.

L’avenir des Etats Unis est flou , leur rôle à été de permettre l’émergence de l’Europe à travers ses plus grosses crises. Leur rôle va changer, tout dépend de leur capacité à se réformer en profondeur. La transformation pour eux risque d’être rude car elle passe par une remise en cause radicale de leur culture, de leur idéologie.Un retour complet sur eux mêmes pour aller de l’avant. Ils voient cela comme un déclin et donc ils vont s’accrocher à leur hégémonie comme un naufragé aux débris de son vaisseau. L’Amérique se réinventera ailleurs que dans ses grandes villes. Le plus grand défit des Etats Unis est intérieur. Ils n’ont pas de pire ennemis qu’eux mêmes, que leur paranoïa.

Il y aurait encore tant à dire mais je vais y passer la nuit, le contient asiatique, africain, …..etc.

 Dès fois ça jaillit comme ça.

Bref le monde dans ses turbulences change, l’humanité se redessine. Et les prophéties mettent plus en garde qu’elles ne prédisent de malheurs, elles donnent des pistes de lecture, indiquent des directions, des dangers, mais le dénouement est toujours libre. Tout est ouvert.

 Tous les chemins du possible sont visibles dans les livres d’histoires de notre humanité, les contes, les légendes, les mythes.

Dans le ciel lourd de nuages obscurs, une trouée de lumière. L’ Inespéré  tant espéré…… »Nous »…..enfin!

Euh non je n’ai rien fumé, ni bu, j’ai peut-être une case…. c’est même certain.

Commentaire sur le blog de Paul Jorion  www.pauljorion.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *