«

»

Mar 30

Le rebond

Cher H16,

 Je suis fan de vos billets, plus précisément de votre humour corrosif, qui tape dans le mille environ 10 fois sur 10. C’est bien là et la force, et en même temps tout le problème que génère selon moi vos écrits, et c’est ce qui me pousse à faire tressauter présentement mon clavier à votre intention.

 Que nous, français, ayons pris plus que nul autre en Occident et en Asie le chemin de la servitude -si bien décrit par Friedrich Hayek- depuis le début des années 80 c’est une évidence que je pense vous partagez. Mais dans le même laps de temps, que de si nombreux talents aient éclos en France et puissent laisser espérer un rebond de ce pays, c’est un point qu’au mieux vous minorez, et qu’au pire vous ignorez.

 La noirceur de votre puissante prose, pousse selon moi de nombreux libéraux à désespérer de la capacité de notre pays à quitter la route de la servitude, et cela constitue peut-être au fond le plus grand danger pour la France. En effet qui  redressera le pays si ce n’est nous, adversaire du planisme totalitaire et défenseur de l’épanouissement individuel et collectif dont découle une bonne mise en place des préceptes libéraux ?

 Vos billets doivent dénoncer les gabegies et l’incurie généralisée, certes, mais ils doivent aussi fournir des solutions aux problèmes évoqués. Prenons un de vos leitmotiv favori, la presse acoquinée à l’énarchie étatiste.

 Décrivez la pignouferie du jour, puis proposez d’interdire le monopole de la CGT en obligeant à une pluralité syndicale, d’obliger Bouygues à choisir entre TF1 et la participation à des marchés publics du BTP et de l’eau, lancez une pétition pour avoir un référendum sur les subventions à la presse, au fait d ‘avoir une télé d’état et des journalistes redevables aux politiciens d’éviter quasiment l’impôt sur le revenu

 …Bref décrivez le cadre et écrivez les modalités d’une vrai séparation des hommes de l’Etat et de ceux de la presse, en expliquant que cela constitue une condition positive quant à la vie démocratique et à l’élévation du niveau général de compréhension des enjeux sociétaux.

 Je rejoins complètement Christian Saint Etienne quant à la méthode et à la prédiction qu’il nous livre dans son dernier opus « France Etat d’Urgence, une stratégie pour demain ».

Une prédiction : une faillite consommée grâce aux bons offices de Normal 1er (que je préfère nommer Médiocre III, I et II étant respectivement Miteux-rand et Chie-réac) et de son gang, une précipitation vers de fortes turbulences (avec Marine- ligne Maginot -le Pen en tête de gondole ?), puis un rebond colossal du pays.

 Ce rebond sera dû à des éléments internes, et externes. En interne, grâce à toutes les forces vives de la France qui demeurent puissantes (comme en témoigne le simple fait qu’elles portent ce colosse adipeux appelé l’Etat Français), que vous oubliez trop souvent à mon goût car elles créent dans le silence, fourmis laboureuses, laborieuses et créatives, tandis que les parasites vivant sur leur dos tiennent le pavé médiatico-politico-technocratique.

 Un rebond fortement dû à des éléments étrangers, aussi les lots d’innovations exceptionnelles, et dont le rythme d’apparition s’accélère sans cesse. Le monde n’a jamais été aussi sûr, les gens aussi riches, l’illettrisme est passé de 80 à 30% en 30 ans, alors même que les pays pauvres avaient une démographie ultra dynamique.

Et pour que la France soit au cœur de cette course de haute altitude, pour détruire le principe de précaution, qu’il serait plus exact de nommer le principe de non-vie, il nous faut au cul de nos critiques proposer des solutions, pointer des exemples de ce qui marche ailleurs, refonder en un mot la matrice intellectuelle des français, en les sortant de cette route de la servitude, pour leur faire retrouver les chemins de la liberté.

 Et si vous désespérez avec vos billets ceux qui sont capables de faire faire au pays cette mue si difficile à accomplir, vous aurez paradoxalement fait peut-être plus de mal à notre cause que tous les Médiocres réunis…

 Extraits (choisis) d’un commentaire sur un article de H16 sur Contrepoints

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.