«

»

Jan 19

La gérontocratie

A l’origine, faut il le rappeler, l’Assemblée nationale a été conçue pour une fonction essentielle : voter les Lois et l’impôt. Dans les faits, on devrait donc retrouver dans notre Assemblée toute la diversité du peuple français (âges, professions…). Mais dans les faits, on se rend compte que nos dirigeants politiques sont de plus en plus éloignés de leur électorat…

  Comment donc représenter un peuple lorsque toutes les caractéristiques (âge, couche sociale, origine, sexe…) sont loin d’être réunies et que 95% des citoyens en sont exclus ?

  On savait déjà que l’Assemblée ne représentait pas les femmes. Avec 18,5% des députés, les femmes sont largement sous-représentées alors qu’on compte plus de 40% de femmes au sein des hémicycles dans les pays nordics. Même chose pour les gens de couleur.

  Mais ce qui m’interpelle, c’est quand même la représentativité des 35-55 ans et des personnalités issues du Privé. Et là, je me rends compte que nous sommes loin du compte. En revanche, les 55-70 ans qui sont issus de la fonction publique y sont sur représentés.

  Nombre de députés de plus de 60 ans pour 1 député de moins de 40 ans :

   

 

Source : Base Sycomore, Assemblée Nationale / Lavidesidees

  En France, l’Assemblée nationale de 1981 comptait un député de moins de 40 ans pour un député de plus de 60 ans.

  Aujourd’hui, il y a 1 député de moins de 40 ans pour 9 de plus de 60 ans.

  Avec une moyenne d’âge de 59 ans, l’Assemblée nationale française est, de loin, la plus vieille d’Europe, et se rapproche de l’âge moyen du Sénat qui est de 65 ans.

  Notre mode de désignation, qui fonctionne par cooptation entre élus locaux, nous a amené à créer d’indéboulonnables cumulards. De véritables barons locaux qui parfois même utilisent le parachutage ! Tous ceux-là ont bloqué le renouvellement depuis 20 ans.

  Alors qu’on aurait besoin d’un véritable renouvellement pour miser sur l’Avenir, on constate que le problème du renouvellement de l’Assemblée nationale ne date pas d’hier. Depuis 1993, l’âge moyen est monté en flèche. Et des deux côtés de l’échiquier !

  Le système politique français serait-il devenu un syndicat de professionnels et de rentiers de la politique ? Un système féodal qui fonctionne à l’ancienneté et au copinage ? Un chose est sûre : nos chers députés sont de plus en plus déconnectés de la population. Ils sont devenus peu représentatifs.

  C’est exactement ce que nous dit Jean-Loup Izambert, journaliste indépendant et écrivain, dans son livre « Pourquoi la crise ? » aux éditions Amalthée :

 « Le pouvoir politique favorise les grands propriétaires privés de l’économie de différentes manières. Cela va du vote de lois en faveur de la grande bourgeoisie, à une complicité évidente avec le système d’évitement fiscal qui appauvrit la collectivité »

  Aussi, J-L. Izambert ne manque pas de conjurer le système perpétré par nos décideurs politiques les plus hauts placés : « L’actuelle présidence française, son Premier ministre et son gouvernement sont au diapason de ce qui se passe dans tous les pays capitalistes sans exception : atteintes répétées aux libertés, vote de lois en faveur des grands possédants, réduction du rôle des assemblées élues, dépénalisation du droit des affaires qui a pour conséquence de laisser faire le pillage de la nation par les grands propriétaires privés de l’économie, retrait du rôle de l’Etat dans ses fonctions essentielles de la santé, de l’éducation, du logement, du développement économique et de l’emploi, engagement dans des guerres et occupations de pays contre l’intérêt des peuples. »

  Le pouvoir est tellement cadenassé que je ne me fais aucune illusion : d’ici 10 ans, la moyenne d’âge de nos députés sera de 70 ans. Ils voteront alors des Lois sur une TVA à 5,5% pour leurs couches d’incontinence, ou encore l’extension des maisons Hespérides etc…

 Sacha Pouget

sacha  pouget sachakintrading@gmail.com

 http://www.objectifeco.com/

 

 

 

(1 commentaire)

  1. Seb

    Evidemment… on a remplacé la Noblesse par la Bourgeoisie, mais le résultat est le même : ceux au pouvoir font tout pour le conserver à tout prix et au mépris de ce que pour quoi il se battait auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *