«

»

Fév 19

Fluctuat sed mergitur.

[Les monnaies fiduciaires ne flottent pas mais coulent à différentes vitesses]-alpha.b

 Il n’y a pas de guerre des monnaies mais un effondrement des monnaies nuance !

 Quatrième enseignement, maintenant que la situation recommence à devenir grave (bien qu’elle n’ait en réalité jamais cessé de l’être), il serait temps de se taire… Mario n’ayant pas osé dire de mentir. Donc il n’y a pas de guerre monétaire.

 Lorsque l’on y pense, il n’a d’ailleurs par fondamentalement tort. Ce n’est pas une guerre monétaire à laquelle vous assistez mais à l’effondrement des grandes monnaies partout à travers la planète et Mario Draghi est parfaitement au courant.

 Cinquième enseignement, comme on tourne en rond depuis maintenant cinq ans et le début de cette crise (qui je vous le rappelle est finie n’est-ce pas), on se repose la question de savoir si l’euro va exploser, ou si l’euro va être sauvé notamment grâce à la pression allemande qui souhaite que sa monnaie continue à valoir quelque chose.

 Le problème c’est que sans monétisation et politique monétaire accommodante la France va exploser

 Là nous commençons donc à attaquer la suite du raisonnement.

 Etape numéro 1 Mario explique que la récréation monétaire et l’open bar, c’est fini. L’or chute puisque la monnaie va retrouver de la valeur. C’est logique. Normal. Imparable.

 Etape numéro 2, alors que la France n’arrive même pas à mettre une politique d’austérité crédible et socialement tenable lui permettant non pas un retour à l’équilibre mais de ne plus être en déficit de plus de 3% alors que la politique monétaire est accommodante, je vous laisse imaginer sans problème ce qui va se passer lorsque la politique monétaire redeviendra « rigoureuse ».

 La France explose. L’Italie explose. L’Espagne explose et en gros l’Europe entière explose.

Etape numéro 3, tout le monde va vite se rendre compte que

 1) ce n’est pas tenable donc on reprend la monétisation tous en cœur et joyeusement et tout se finira comme l’a sous-entendu Mario par un bain de sang hyper inflationniste. L’or explose… à la hausse. Tout va bien.

 2) on tient une politique monétaire rigoriste et l’euro explose en vol car ce ne sera supportable (éventuellement) que par l’Allemagne qui sort de l’euro et nous laisse monétiser tous en cœur et joyeusement. Vous reportez au point 1. L’or explose… à la hausse. Tout va bien.

 3) on tient cette politique d’austérité. Nous devenons tous grecs. L’euro résiste. On est tous chômeurs sans le sou mais chaque euro a encore un peu de valeur. Vu l’exemple grec vous avez intérêt à détenir de l’or pour payer votre médecin… enfin vous pourrez aussi choisir le suicide de plus en plus à la mode (hélas bien sûr !).

Evidemment cela ne sera pas socialement possible sans une guerre civile particulièrement dans notre pays qui sur ce point-là est le maillon faible de l’Europe avec la Belgique et les Pays-Bas. La France devra donc quitter l’euro… En nouveau francs, l’or explose… à la hausse. Tout va bien.

 Ce qui est drôle dans tout cela, c’est que s’il y a bien une baisse de l’or qui je trouve est justifiée par d’excellentes nouvelles c’est bien celle-là. Merci beaucoup à notre grand mamamouchi monétaire. Il vient de valider le raisonnement des contrariens… et franchement je ne boude pas mon plaisir.

Cette politique des quantitative easing ne fonctionne pas au Royaume-Uni, pas plus aux Etats-Unis, mais cela permet de retarder le moment de l’effondrement qu’il soit par un excès de monnaie ou par un trop plein de rigueur.

Dans tous les cas l’économie mondiale est dans une impasse. Au bout du chemin il y a l’insolvabilité. Ce jour-là vous serez détenteur d’or ou pas. Les choses seront aussi simples que cela lorsque tout partira en vrille, car il n’y a plus aucune bonne solution et c’est précisément la raison pour laquelle tous nos gouvernants tournent en rond depuis cinq ans.

 Ils ne savent plus quoi faire. C’est pour cela que vous devez continuer à vous préparer. N’oubliez pas votre petite pilule dorée!

 Charles SANNAT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.