«

»

Jan 03

Commentaire : L’agriculture

Commentaire sur un billet de DIX « La chimère d’un capital » posé sur le blog de P.Jorion (www.pauljorion.com) qu’il est recommandé de lire.

On pourrait dire  à ce vieux monsieur, que c’est bien de crier quelque chose aux jeunes, mais qu’il est possible aussi d’essayer d’agir soi même, ne serait ce que pour montrer l’exemple.

Et ça, ce serait encore mieux.

Je viens de lire ce texte de Lordon dans les inrocks. Remarquable. Mais on est habitué avec lui. Il est difficile après ça de crier « bonne année, bonne santé ! »

J’ai lu attentivement le texte de DIX. Je suis ignare en matière agricole, comme dans d’autres domaines d’ailleurs, y compris l’économie (mais ça vient, avec des profs comme Jorion, Lordon et autres) mais ce qui me frappe ce sont les commentaires ici. Pas que sur ce texte d’ailleurs.

Que de solutions ! Sauf que c’est toujours dans le même cadre. Que de belles pensées ! Mais individuelles. Que de superbes réflexions et analyses, mais débouchant sur quoi ?

Je suis un vieux monsieur désormais, mais comme un certain vieux monsieur…

je peux encore crier aux plus jeunes : certes indignez vous ! Mais agissez non de Dieu ! Si, comme le fait justement remarquer un commentateur plus haut, il n’y a que 10% de personnes qui se bougent – ou essayent – et qu’on les retrouve en partie ici, mais unissez vous !

Si les structures politiques ne vous satisfont pas, créez les ! Face à, je cite Lordon : » Tous ces gens, hommes politiques de gauche, de droite, experts dévoués, chroniqueurs multicartes, éditorialistes suffisants et insuffisants comme disait non sans cruauté Bourdieu, tous ces répétiteurs, voués à la pédagogie du peuple obtus, se sont trompés sur tout, et les voilà qui contemplent sidérés l’écroulement du monde dont ils ont été si longtemps les oblats.

Et l’on se prend à rêver de les voir eux aussi partir par la bonde à l’occasion de la grande lessive. «, Mais alors qui vous empêche de les inonder, non pas d’injures, mais d’infos, de réflexions, de leur renvoyer leur propre miroir. »

Paul Jorion ne peut rien tout seul, même si il est médiatisé.Rien ne sera possible sans le collectif.

Ou il faut s’attendre au pire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.