«

»

Juin 30

A(l)ttitude

 

Il y a tant de gens qui préfèrent souffrir sous la glace qu’ils connaissent plutôt que de prendre le risque de la traverser pour voir ce qu’il y a de l’autre côté.

Je pense que c’est l’un des principaux problèmes de notre société.

Nous apprenons,mais tant de gens apprennent que l’inconnu, le doute, les points d’interrogation sont dangereux. Nous devons résister aux changements. Nous devons tout garder sous contrôle.

Eh bien, l’inconnu fait partie de la vie.

Tant qu’on se bat horizontalement,contre la vie, contre les vents,contre ce qui nous arrive, la vie est un cauchemar.

Changer d’altitude, dans la vie, c’est atteindre un autre niveau psychologique, philosophique ou spirituel. Comment faire?

Vous savez, quand les gens parlent de l’esprit pionnier, très souvent ils croient que les pionniers sont ceux qui ont des idées neuves. Ce n’est pas vrai. Les pionniers ne sont pas ceux qui ont des idées neuves parce qu’il est facile d’avoir des idées neuves. Si nous fermons tous nos yeux une minute, nous les rouvrons avec plein d’idées neuves.

Non, les pionniers sont ceux qui s’autorisent à jeter beaucoup de lest : des habitudes, des certitudes, des convictions, des points d’exclamation, des paradigmes, des dogmes.

Quand on réussit à faire ça,que se passe-t-il ? La vie n’est plus juste une ligne qui va dans une direction avec une seule dimension. Non. La vie devient tout ce que permettent toutes les lignes qui vont dans toutes les directionsen trois dimensions.

Explorer l’axe vertical, ça veut dire,explorer toutes les façons de faire,toutes les façons de se comporter, toutes les façons de penser,avant de trouver celle qui va dans la direction qu’on souhaite.

Chaque fois qu’on aura de la glace dans le futur,on doit savoir que la vie sera grande et que le succès sera beau si on a le cran de surmonter notre peur de la glace pour passer l’obstacle, pour affronter le problème et voir ce qu’il y a de l’autre côté.

Vous voyez, c’est ce que nous faisons, nous. Chacun a son but, ses rêves, ses visions.

La question avec laquelle je vous laisse maintenant, c’est : quel est le lest que vous aimeriez larguer?

 A quelle altitude voulez-vous voler dans votre vie pour obtenir le succès que vous souhaitez, pour atteindre le point qui vous appartient vraiment, avec le potentiel que vous avez,et celui que vous pouvez vraiment atteindre?

La plus grande énergie renouvelable que nous avons, c’est notre propre potentiel, notre propre passion.

 

D’après une conférence de B.Piccard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.